Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

Amériques

Arrestations en masse lors des funérailles du dissident cubain Oswaldo Paya

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2012

Une cinquantaine d'opposants cubains, dont Guillermo Farinas, prix Sakharov 2010 du Parlement européen, ont été arrêtés mardi, à La Havane, lors des obsèques du dissident Oswaldo Paya, décédé dimanche dans un accident de voiture.

AFP - Plusieurs dizaines d'opposants cubains, dont Guillermo Fariñas, prix Sakharov 2010 du Parlement européen, ont été arrêtés mardi lors des obsèques du dissident Oswaldo Paya, dont les circonstances du décès, dimanche dans un accident de voiture, restaient controversées.

Guillermo Fariñas, 50 ans, célèbre pour ses nombreuses grèves de la faim, a été interpellé par des policiers en civil alors que des centaines d'opposants s'étaient réunis dans le quartier du Cerro à La Havane pour les funérailles d'Oswaldo Paya.

Une cinquantaine d'autres militants ont également été interpellés par l'important dispositif policier déployé à l'occasion des obsèques d'Oswaldo Paya, alors qu'ils commençaient à lancer des slogans contre le régime communiste cubain, vêtus de tee-shirts à l'effigie du défunt.

Quelque 200 personnes, proches du défunt et opposants de tous horizons, s'étaient réunies pour assister aux funérailles d'Osawaldo Paya à l'église du Divin Sauveur, dans le sud de La Havane, avant de se rendre au grand cimetière de Colon, dans le centre de la capitale cubaine où il a été inhumé sans autre incident.

La famille du défunt, lui aussi prix Sakharov des droits de l'homme du Parlement européen en 2002, a de nouveau réclamé mardi une enquête sur les circonstances de son décès, en assurant que l'accident de voiture dont il a été victime avait été "provoqué" par un autre véhicule.

"Nous rechercherons toute la vérité sur la mort violente de mon père. Nous ne cherchons pas de vengeance. Nous ne le faisons pas par haine, car, comme le disait mon père, nous ne portons pas de haine dans notre coeur, seulement la soif de vérité et de liberté", a affirmé la fille du dissident catholique, Rosa Maria Paya, lors de la messe célébrée par l'archévêque de La Havane, le cardinal cubain Jaime Ortega.

Selon les autorités cubaines, Oswaldo Paya, 60 ans, est mort dans l'accident d'une voiture de location qui est sortie de la route et a heurté un arbre dimanche en début d'après-midi à une vingtaine de kilomètres de Bayamo, dans le sud-est de l'île, à 750 kilomètres de La Havane.

Un militant cubain du Mouvement chrétien Libération (MCL), fondé par Oswaldo Paya en 1988, a également trouvé la mort dans l'accident et deux autres occupants du véhicule, un Suédois et un Espagnol, tous deux âgés de 27 ans et militants de mouvements de jeunesse des partis conservateurs de leur pays, ont été légèrement blessés.

Aucun des deux blessés européens n'a apporté publiquement de témoignage sur les circonstances de l'accident.

Le Suédois Jens Aron Modig a pu regagner La Havane sous accompagnement consulaire, les autorités suédoises se refusant à toute déclaration. De son côté, l'Espagnol Angel Carromero Barrios, qui conduisait le véhicule, se trouvait toujours mardi en garde à vue à Bayamo, ont indiqué des sources de l'ambassade espagnole à Cuba.

Oswaldo Paya, marié et père de trois enfants, avait conquis une notoriété internationale en 2002 en présentant son "Projet Varela" - du nom du prêtre et philosophe cubain Félix Varela (1788-1853), précurseur du nationalisme cubain - réclamant un référendum populaire autour de la liberté d'expression, la liberté d'association, la libre entreprise et la libération de prisonniers politiques.

Le "Projet Varela" avait réuni plus de 10.000 signatures, lui permettant d'être légalement présenté devant le Parlement cubain. L'ex-président démocrate Jimmy Carter l'avait publiquement soutenu lors d'une visite à Cuba en mai 2002.

Ignoré par l'Assemblée nationale cubaine, le texte avait été rapidement rejeté, à l'initiative de Fidel Castro, par un contre-référendum inscrivant dans la Constitution l'irréversibilité du socialisme à Cuba.
 

Première publication : 25/07/2012

  • CUBA

    Le dissident cubain Oswaldo Paya meurt dans un accident de voiture

    En savoir plus

  • CUBA

    À La Havane, des blogueurs d'opposition cubains animent le Festival Clic

    En savoir plus

  • CUBA

    Plusieurs dizaines de dissidentes cubaines arrêtées à La Havane

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)