Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 26/07/2012

"L'amour en Corée du Nord"

Presse internationale, Jeudi 26 juillet 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la bataille d’Alep en Syrie, jugée «décisive» pour l’avenir du pays, le mariage de Kim JongUn, et une petite bévue commise par les organisateurs des JO à Londres.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la guerre civile en Syrie, où les troupes syriennes et les rebelles affluent à Alep, pour une bataille jugée décisive.
 
D’après The Independent, l’issue de ces combats sera cruciaux pour l’avenir de la Syrie, mais rappelle le journal,  les rebelles ne peuvent pas compter sur l’aide des Occidentaux et des pays arabes pour l’emporter, contrairement aux insurgés libyens -  et c’est «moralement regrettable» écrit The Independent. Les insurgés ne peuvent compter que sur eux-mêmes, mais The Independent veut croire que le vent est en train de tourner en leur faveur. Pour le journal, il reste peu temps à Bachar El Assad pour négocier sa sortie, indissociable désormais de toute transition en Syrie.
 
Mais un éventuel départ d’Assad changerait-il la nature du régime syrien? - Pas sûr, à en croire The Guardian, qui explique que la structure autoritaire de cet Etat est peu susceptible d’être modifiée. Le journal rappelle que les Assad père et fils ont passé plus de 40 ans à forger le régime syrien, en cooptant une large coalition de communautés ethniques, religieuses et sociales, en établissant un équilibre en réalité assez complexe entre toutes les forces qui composent la société syrienne, bref, une forme de cohésion nourrie par la peur - et c’est à voir pour terminer avec ce dessin du Washington Post où l’on voit un conseiller d’Assad lui dire qu’une queue dépasse de son costume, ses armes chimiques. «C’est fait exprès», répond le président syrien.
 
Et puis on a appris hier que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un s'est marié, une nouvelle relayée par les médias nord-coréens. L’heureuse élue s'appelle Ri Sol-Ju, et c’est bien la jeune femme que l’on a vue à ses côtés à plusieurs reprises ces dernières semaines. The Christian Science Monitor se demande pourquoi la Corée du Nord a mis tant de temps à officialiser la nouvelle. «Parce que c’était sans doute trop risqué de le faire avant», se risque à spéculer le magazine, qui évoque une succession loin de se dérouler sans accroc.
 
Le bonheur matrimonial de Kim Jong-Un donne des idées roses à la presse internationale. Pour le sud-coréen Joong Ang Daily, le nouveau patron de la Corée du Nord pourrait bien être celui qui saura réformer un pays jusque là totalement hermétique. Le journal en veut  pour preuve, notamment, le fait que Kim Jong Un a décidé récemment d’autoriser un spectacle mettant en scène des personnages de Walt Disney, et des extraits du film américain «Rocky».
 
La Corée du Nord qui a été l’objet d’une petite gaffe à Londres, lors de la première journée du tournoi de foot féminin des jeux Olympiques. Les organisateurs de cette rencontre Corée du Nord / Colombie ont commis une petite bévue, évoquée par The Telegraph, qui raconte qu’ils ont accolé le drapeau de la Corée du Sud aux côtés des photos des joueuses nord-coréennes sur l'écran géant au moment de la présentation des équipes - ce qui a retardé d’une heure le coup d'envoi de la rencontre, les joueuses nord-coréennes refusant dans un premier temps de débuter la rencontre     
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus