Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'épouse de Bo Xilai poursuivie pour homicide volontaire

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2012

La justice chinoise soupçonne Gu Kaila, l'épouse de l'ancien dirigeant communiste Bo Xilai, d'avoir empoisonné l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, avec qui le couple entretenait des relations d'affaires. Elle encourt la peine capitale.

AFP - Gu Kailai, l'épouse du dirigeant communiste chinois déchu Bo Xilai au coeur d'un immense scandale, doit répondre devant la justice d'homicide volontaire d'un Britannique, a annoncé jeudi l'agence Chine nouvelle.

Gu et Zhang Xiaojun, l'un de ses employés de maison, ont été "récemment" accusés d'homicide volontaire par un tribunal de Hefei, dans la province de l'Anhui (est), a annoncé l'agence officielle dans la soirée. Ils encourent donc la peine capitale.

Gu, avocate de renommée internationale, avait été suspectée du meurtre de l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, qui était proche d'elle et de son mari, ancien patron de la municipalité géante de Chongqing (sud-ouest).

Explications avec notre correspondant Baptiste Fallevoz



"Les résultats de l'enquête montrent que (Gu) Kailai" et son fils "étaient en conflit avec le citoyen britannique Neil Heywood sur des intérêts économiques", a expliqué Chine nouvelle.

"Inquiète des menaces proférées par Neil Heywood sur la sécurité de son fils, (Gu) Kailai et Zhang Xiaojun, l'autre suspect, ont empoisonné Neil Heywood".

Les faits "sont clairs" et "les preuves sont irréfutables. En conséquence les deux suspects doivent répondre d'homicide volontaire".

Le tribunal de Hefei organisera le procès à une date "devant être déterminée", poursuit l'agence.

La justice a "interrogé les deux suspects et écouté les opinions de la défense", a ajouté dit Chine nouvelle.

Parallèlement, l'architecte français Patrick Devillers, ami de Gu Kailai, est interrogé en Chine dans le cadre de l'enquête sur l'avocate.

Bo Xilai, considéré comme l'étoile montante de la politique chinoise, est tombé en disgrâce au printemps pour notamment des faits de corruption dans le cadre d'un énorme scandale qui ébranle le Parti communiste chinois à quelques mois de son XVIIIe Congrès. Il serait en résidence surveillée.

La chute de Bo avait connu mi-avril une accélération spectaculaire avec l'annonce de sa suspension du Bureau politique du PCC et de la possible implication de son épouse dans le meurtre du Britannique.

En mars, il avait été limogé de son poste de chef du Parti de la ville-province de Chongqing.

Ce charismatique néomaoïste de 62 ans faisait partie du Politburo de 25 membres et espérait intégrer, au Congrès du PCC l'automne prochain, son comité permanent, un cénacle de neuf membres qui dirige collégialement la Chine, avant de voir sa carrière ainsi brutalement stoppée.

En avril également, la police chinoise avait rouvert l'enquête sur la mort de Neil Heywood après avoir découvert des éléments sur l'implication possible de l'épouse de Bo Xilai.

Londres avait également demandé à Pékin de rouvrir l'enquête sur ce décès suspect.

 

Première publication : 26/07/2012

  • CAMBODGE

    Affaire Bo Xilai : le Français arrêté à Phnom Penh se rend en Chine

    En savoir plus

  • CAMBODGE

    Affaire Bo Xilai : le Français arrêté à Phnom Penh se rend en Chine

    En savoir plus

  • CHINE

    Bo Xilai, l'étoile déchue du Parti communiste chinois

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)