Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les jihadistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'épouse de Bo Xilai poursuivie pour homicide volontaire

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2012

La justice chinoise soupçonne Gu Kaila, l'épouse de l'ancien dirigeant communiste Bo Xilai, d'avoir empoisonné l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, avec qui le couple entretenait des relations d'affaires. Elle encourt la peine capitale.

AFP - Gu Kailai, l'épouse du dirigeant communiste chinois déchu Bo Xilai au coeur d'un immense scandale, doit répondre devant la justice d'homicide volontaire d'un Britannique, a annoncé jeudi l'agence Chine nouvelle.

Gu et Zhang Xiaojun, l'un de ses employés de maison, ont été "récemment" accusés d'homicide volontaire par un tribunal de Hefei, dans la province de l'Anhui (est), a annoncé l'agence officielle dans la soirée. Ils encourent donc la peine capitale.

Gu, avocate de renommée internationale, avait été suspectée du meurtre de l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, qui était proche d'elle et de son mari, ancien patron de la municipalité géante de Chongqing (sud-ouest).

Explications avec notre correspondant Baptiste Fallevoz



"Les résultats de l'enquête montrent que (Gu) Kailai" et son fils "étaient en conflit avec le citoyen britannique Neil Heywood sur des intérêts économiques", a expliqué Chine nouvelle.

"Inquiète des menaces proférées par Neil Heywood sur la sécurité de son fils, (Gu) Kailai et Zhang Xiaojun, l'autre suspect, ont empoisonné Neil Heywood".

Les faits "sont clairs" et "les preuves sont irréfutables. En conséquence les deux suspects doivent répondre d'homicide volontaire".

Le tribunal de Hefei organisera le procès à une date "devant être déterminée", poursuit l'agence.

La justice a "interrogé les deux suspects et écouté les opinions de la défense", a ajouté dit Chine nouvelle.

Parallèlement, l'architecte français Patrick Devillers, ami de Gu Kailai, est interrogé en Chine dans le cadre de l'enquête sur l'avocate.

Bo Xilai, considéré comme l'étoile montante de la politique chinoise, est tombé en disgrâce au printemps pour notamment des faits de corruption dans le cadre d'un énorme scandale qui ébranle le Parti communiste chinois à quelques mois de son XVIIIe Congrès. Il serait en résidence surveillée.

La chute de Bo avait connu mi-avril une accélération spectaculaire avec l'annonce de sa suspension du Bureau politique du PCC et de la possible implication de son épouse dans le meurtre du Britannique.

En mars, il avait été limogé de son poste de chef du Parti de la ville-province de Chongqing.

Ce charismatique néomaoïste de 62 ans faisait partie du Politburo de 25 membres et espérait intégrer, au Congrès du PCC l'automne prochain, son comité permanent, un cénacle de neuf membres qui dirige collégialement la Chine, avant de voir sa carrière ainsi brutalement stoppée.

En avril également, la police chinoise avait rouvert l'enquête sur la mort de Neil Heywood après avoir découvert des éléments sur l'implication possible de l'épouse de Bo Xilai.

Londres avait également demandé à Pékin de rouvrir l'enquête sur ce décès suspect.

 

Première publication : 26/07/2012

  • CAMBODGE

    Affaire Bo Xilai : le Français arrêté à Phnom Penh se rend en Chine

    En savoir plus

  • CAMBODGE

    Affaire Bo Xilai : le Français arrêté à Phnom Penh se rend en Chine

    En savoir plus

  • CHINE

    Bo Xilai, l'étoile déchue du Parti communiste chinois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)