Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

SPORT

Altercation entre le père et l'agent d’Hatem Ben Arfa devant la FFF

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2012

Le père d’Hatem Ben Arfa a agressé l’agent de son fils devant la Fédération française de football, à Paris, où l’international français est convoqué, ce vendredi, pour répondre de son comportement lors du dernier Euro.

AFP - Une altercation entre le père d'Hatem Ben Arfa et l'agent de son fils s'est produite vendredi devant le siège de la Fédération française de football (FFF), où était jugé le joueur en commission de discipline, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Le père d'Hatem (Ben Arfa) a essayé de me mettre un coup de boule, je l'ai évité et après il m'a frappé par derrière et mis au sol", a dénoncé Michel Ouazine, agent du joueur, auprès des journalistes présents vendredi devant la FFF.

"Tu m'as volé mon fils !"

"Hatem ne parle plus à son père depuis longtemps, il faut un peu de dignité, il n'attend que ça que je réponde mais il faut le (le père du joueur) laisser dans sa folie", a poursuivi l'agent.

"Tu m'as volé mon fils ! Tu n'as pas honte ? Depuis trois ans il m'a volé mon fils", a de son côté crié dans la rue Kamel Ben Arfa, père du joueur.

"Je ne l'avais pas vu (Hatem) depuis cinq mois, je suis venu le voir pour l'encourager, je veux que mon fils revienne me voir c'est tout", a ensuite expliqué à l'AFP Kamel Ben Arfa, père du joueur de Newcastle.

Hatem Ben Arfa était arrivé accompagné de son agent pour se rendre à la convocation de la commission de discipline de la FFF concernant quatre joueurs ayant nui l'image de l'équipe de France durant l'Euro-2012 (les autres sont Samir Nasri, Jérémy Ménez et Yann Mvila).

Contrairement à Mvila et Nasri dont les voitures s'étaient engouffrées directement dans le parking de la "3F", Hatem Ben Arfa était sorti d'une voiture pour faire les derniers mètres à pied, tout de noir vêtu, sans faire de déclaration, entouré par les journalistes.

Ménez n'est pas venu et s'est fait représenter. Les quatre joueurs risquent de la simple réprimande à la suspension et auront dix jours pour faire appel en cas de sanction.

Première publication : 27/07/2012

  • EURO-2012

    Les tweets de rédemption de Samir Nasri

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Les footballeuses de l'équipe de France à l'heure de la revanche

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)