Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

SPORT

Altercation entre le père et l'agent d’Hatem Ben Arfa devant la FFF

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2012

Le père d’Hatem Ben Arfa a agressé l’agent de son fils devant la Fédération française de football, à Paris, où l’international français est convoqué, ce vendredi, pour répondre de son comportement lors du dernier Euro.

AFP - Une altercation entre le père d'Hatem Ben Arfa et l'agent de son fils s'est produite vendredi devant le siège de la Fédération française de football (FFF), où était jugé le joueur en commission de discipline, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Le père d'Hatem (Ben Arfa) a essayé de me mettre un coup de boule, je l'ai évité et après il m'a frappé par derrière et mis au sol", a dénoncé Michel Ouazine, agent du joueur, auprès des journalistes présents vendredi devant la FFF.

"Tu m'as volé mon fils !"

"Hatem ne parle plus à son père depuis longtemps, il faut un peu de dignité, il n'attend que ça que je réponde mais il faut le (le père du joueur) laisser dans sa folie", a poursuivi l'agent.

"Tu m'as volé mon fils ! Tu n'as pas honte ? Depuis trois ans il m'a volé mon fils", a de son côté crié dans la rue Kamel Ben Arfa, père du joueur.

"Je ne l'avais pas vu (Hatem) depuis cinq mois, je suis venu le voir pour l'encourager, je veux que mon fils revienne me voir c'est tout", a ensuite expliqué à l'AFP Kamel Ben Arfa, père du joueur de Newcastle.

Hatem Ben Arfa était arrivé accompagné de son agent pour se rendre à la convocation de la commission de discipline de la FFF concernant quatre joueurs ayant nui l'image de l'équipe de France durant l'Euro-2012 (les autres sont Samir Nasri, Jérémy Ménez et Yann Mvila).

Contrairement à Mvila et Nasri dont les voitures s'étaient engouffrées directement dans le parking de la "3F", Hatem Ben Arfa était sorti d'une voiture pour faire les derniers mètres à pied, tout de noir vêtu, sans faire de déclaration, entouré par les journalistes.

Ménez n'est pas venu et s'est fait représenter. Les quatre joueurs risquent de la simple réprimande à la suspension et auront dix jours pour faire appel en cas de sanction.

Première publication : 27/07/2012

  • EURO-2012

    Les tweets de rédemption de Samir Nasri

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Les footballeuses de l'équipe de France à l'heure de la revanche

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)