Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

SPORT

Pour Tony Gallopin, espoir du cyclisme, les Jeux "c’est grandiose"

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 28/07/2012

Le cycliste français Tony Gallopin participe à ses premiers Jeux olympiques. Engagé dans la course en ligne ce samedi, le jeune francilien confie ses impressions à quelques heures du top départ. Interview.

A 24 ans, Tony Gallopin va participer ce samedi à sa première Olympiade. Contraint à l’abandon lors du Tour de France en raison d’une maladie, le coureur de l’équipe RadioShack sera cette fois  sur la ligne de départ en compagnie de Sylvain Chavanel et d'Arnaud Démare pour l'épreuve de course en ligne. Longue de 249 km, son parcours débute dans la périphérie de Londres avant de se conclure sur la célèbre avenue The Mall, au pied de Buckingham Palace.

FRANCE 24 a pu rencontrer ce jeune espoir du cyclisme à quelques heures du départ.

F24 : Quelles sont vos impressions, vous qui disputez vos premiers JO ?

T.G. : C'est le plus grand événement sportif de la planète, alors forcément quand on entre au village c'est grandiose. L'atmosphère est différente, c’est un endroit spécial. En tout cas, je ressens une grande fierté de porter haut les couleurs de la France.

F24 : Avez-vous pu profiter du Parc olympique et rencontrer d’autres athlètes ?

T.G. : Pour le moment, je me focalise à 200% sur la course. Le fait d'avoir dû abandonner lors du Tour de France à cause de ma maladie m'a remotivé. Je n'ai pas envie de perdre de l'énergie en allant voir d'autres disciplines, en profitant ou en me baladant. Quand on a un objectif en tête, on ne peut pas se disperser. Le peu de temps que l'on a, il faut le laisser à la récupération. C'est peut-être dommage, mais briller en tant que sportif sur les JO c'est tellement important qu'il vaut mieux laisser le reste de côté.

F24 : Comment vous sentez-vous à quelques heures du départ ?

T.G. : Sur le Tour, j’étais en très bonne forme avant de tomber malade. Après mon abandon, j'ai pris quatre jours de repos complet. Et depuis une semaine, la forme est vraiment revenue. En plus des sensations, la motivation est vraiment là ! Le fait d'être tombé malade est peut-être un mal pour un bien, car j'ai pu récupérer davantage que les autres.

F24 : Connaissez-vous le parcours de la course ?

T.G. : Oui, j'ai eu la chance de faire la course pré-olympique, l'an dernier. Ce ne sera pas une course pour sprinteurs avec une victoire de Greipel ou de Cavendish. Je pense qu'il y aura des opportunités à saisir, nous avons une bonne équipe pour cela. Avec Sylvain, on va pouvoir tenter quelque chose. Du fait que les équipes soient moins nombreuses que sur le Tour, la course ne sera pas cadenassée. Le circuit est plus difficile que l'on pense, la bosse de Box Hill n'est pas facile. Il faut vraiment croire en nos chances. L'idéal serait une arrivée en petit comité : c'est dans cette optique là que je me suis préparé.

F24 : Quels sont vos favoris ?

T.G. : Fabian Cancellara ! Ca lui tient vraiment à coeur. Si sa priorité est le contre-la-montre, je sais qu'il sera bien présent lors de la course en ligne. Il a abandonné le Tour de France pour privilégier sa famille, mais également car il voulait se consacrer à ces Jeux. Mais Peter Sagan, récent Maillot vert sur le Tour, ou encore l’Espagnol Luis Leon Sanchez seront des gros favoris. Ils n'ont eu que cinq jours de récupération depuis la fin du Tour. Il peut donc y avoir de grosses surprises, de grosses défaillances ou, au contraire, de grosses performances pour certains.

Première publication : 28/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Laura Flessel : "C’est une soirée exceptionnelle"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    C'est parti pour les Jeux olympiques de Londres !

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Les JO de Londres en chiffres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)