Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

Sports

Alexandre Vinokourov sacré champion olympique à 38 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2012

Sur le "Mall" de Londres, le Kazakhstanais Alexandre Vinokourov, âgé de 38 ans, a mis en échec l'équipe britannique emmenée par le sprinter Marc Cavendish pour s'adjuger la médaille d'or en cyclisme sur route.

AFP - Le Kazakh Alexandre Vinokourov est devenu à l'âge de 38 ans champion olympique de cyclisme sur route, samedi, sur le "Mall" de Londres, l'avenue menant au palais de Buckingham.

Le Colombien Rigoberto Uran a décroché la médaille d'argent au terme des 249 kilomètres de cette course, la première compétition de cyclisme des JO de Londres qui a connu un immense succès populaire.

Le Norvégien Alexander Kristoff s'est adjugé le sprint d'un premier groupe de poursuite, pour la médaille de bronze, à 8 secondes du vainqueur.

Le peloton, comprenant notamment le favori britannique Mark Cavendish, a échoué à une quarantaine de secondes.

Vinokourov, grièvement blessé dans le Tour de France 2011, avait annoncé que 2012 serait sa dernière saison dans le peloton.

Le Kazakh, qui a été suspendu deux ans pour dopage en 2007, avait décroché en 2000 la médaille d'argent de la course sur route aux JO de Sydney.

L'équipe de Grande-Bretagne, aidée jusqu'à 80 kilomètres de l'arrivée par l'Allemand Tony Martin, a longtemps contrôlé la course ouverte par une échappée de 11 coureurs formée à l'initiative de l'Australien Stuart O'Grady (avec Roelandts, Beppu, Pinotti, Westra, Castroviejo, Menchov, De Gendt, Brajkovic, Schär, Krivtsov), pour un avantage maximal de 6 minutes.

Le Belge Philippe Gilbert et l'Italien Vincenzo Nibali ont mené des contre-attaques dont l'une a abouti à un regroupement en tête de la course (Km 180), avec une avance limitée à une cinquantaine de secondes sur le peloton.

Gilbert est reparti de l'avant, seul, sur une quinzaine de kilomètres. Mais il a été repris à la sortie du circuit de Box Hill, tracé dans les collines du sud-ouest de Londres, à 42 kilomètres de l'arrivée, par un groupe de contre-attaque mené par les représentants espagnols (L. L. Sanchez, Valverde).

La Grande-Bretagne, avec Bradley Wiggins en personne, a alors mené une chasse effrénée derrière ce groupe d'une trentaine de coureurs mais n'a pu rentrer. Le Suisse Fabian Cancellara a perdu toute chance à cause d'une chute, avant que le Russe Alexandr Kolobnev essaye en vain de s'échapper.

Vinokourov est sorti à 9 kilomètres de l'arrivée avec Uran pour s'en aller vers la victoire, le Kazakh débordant très aisément son compagnon à 300 mètres de l'arrivée.

 

Première publication : 28/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Pour Tony Gallopin, espoir du cyclisme, les Jeux "c’est grandiose"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Une cérémonie magistrale ouvre les Jeux olympiques de Londres

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Les JO de Londres en chiffres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)