Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 01/08/2012

Ces internautes qui boycottent les Jeux Olympiques de Londres

Des internautes appellent à boycotter les Jeux Olympiques de Londres, une étude s’intéresse aux emails électoraux de Barack Obama et de Mitt Romney et un site propose d’envoyer des messages dans le futur !

Ces internautes qui boycottent les Jeux Olympiques de Londres

Alors que la planète entière a les yeux rivés sur les différentes épreuves sportives qui vont se dérouler à Londres dans le cadre des Jeux Olympiques jusqu’au 12 août, sur la Toile, des voix dissonantes se font entendre pour critiquer cet événement. Des internautes qui pour marquer leur désapprobation concernant les Olympiades 2012 ont tout simplement choisi de boycotter la compétition.

C’est le cas de cette blogueuse britannique qui affirme qu’elle ne suivra pas les Jeux 2012 car elle estime que l’esprit olympique n’existe plus. Grande amatrice de sport, elle regrette ainsi que les athlètes qui étaient avant généralement issus du monde amateur soient désormais presque tous des professionnels et explique que cela rend, selon elle, la compétition plus fade. Elle déplore également l’aspect commercial de l’événement qui relègue les valeurs sportives au second plan.

Un point de vue que partage cet internaute indien qui expose également une autre raison, plus personnelle et politique, à sa décision de boycotter les Jeux de Londres. En effet, ce choix est pour lui un moyen de dénoncer 200 ans de colonisation de son pays par l’Empire britannique et de réclamer des excuses officielles de la part de l’actuel gouvernement anglais pour les préjudices causés par la présence imposée d’une puissance étrangère sur son sol.

Et sur les réseaux sociaux aussi, les appels à ignorer la compétition olympique se multiplient. Via les mots clés # Boycott London 2012 ou # Boycott Olympics, de nombreux utilisateurs fustigent ainsi l’omniprésence des marques et autres sponsors qui transforment les Jeux en vaste espace marketing ou encore un gaspillage massif d’argent qui pourrait être alloué à des fins plus nobles comme la recherche contre le cancer ou la lutte contre la faim dans le monde.

USA : quelles stratégies pour les emails électoraux ?

Quelles sont les caractéristiques des emails envoyés aux électeurs américains dans le cadre de la campagne présidentielle par les deux candidats en lice ? C’est la question que s’est posée Silverpop, une société spécialisée dans les courriels commerciaux, qui a donc décidé d’analyser les différentes stratégies adoptées par Barack Obama et Mitt Romney pour convaincre par mail les citoyens de leur accorder leur voix.

Une étude résumée dans cette infographie mise en ligne sur le site Mashable et qui montre que les deux prétendants à la Maison Blanche ont des comportements bien différents lorsqu’il s’agit d’envoyer des mails aux électeurs. On apprend ainsi que Barack Obama s’adresse presque toujours à ses interlocuteurs en employant leur prénom afin d’instaurer une relation de proximité avec ces derniers alors que son adversaire Mitt Romney ne mentionne le nom des destinataires que très rarement.

Autre enseignement révélé par l’analyse, les deux candidats n’hésitent pas à s’invectiver l’un l’autre dans les mails adressés aux électeurs. Le président sortant ferait ainsi allusion à l’ancien gouverneur du Massachusetts dans 25 % des courriers électroniques qu’il envoie tandis que le riche homme d’affaires mormon fustigerait Obama dans 47 % de ses emails.

L’étude présente également un nuage de mots qui reviennent régulièrement dans les mails envoyés par chacun des deux prétendants à la Maison Blanche. On observe que les candidats incitent essentiellement les électeurs à effectuer des dons ou à partager en ligne des contenus défendant leur champion ou dénigrant son adversaire.

Enfin, l’analyse se termine en expliquant que dans le camp Obama, 15 personnes ont jusqu’à présent signé les mails envoyés aux électeurs, le président lui-même bien sur mais aussi des membres de son équipe de campagne, des démocrates influents et des personnalités publiques. Côté Romney, ce sont 17 personnes qui ont apposé leur nom en bas des millions de courriers électroniques émis depuis le début de la campagne.

Un site pour envoyer des messages dans le futur

Envoyer des messages dans le futur, c’est désormais possible ! Le site français Mailenium permet en effet d’envoyer des mails, des lettres ou des colis direction l’avenir ! Il suffit pour cela à l’émissaire de préciser la date choisie pour l’envoi. Les futures mamans pourront donc par exemple adresser des mots à leurs enfants à venir, d’autres pourront s’écrire à eux-mêmes pour voir s’ils sont parvenus à réaliser leurs projets. Un concept qui suscite déjà l’enthousiasme de nombreux internautes.

Katy Perry accepte de rencontrer un internaute mourrant

Tony Harrison, un Américain de 20 ans atteint d’un cancer en phase terminale qui souhaite absolument rencontrer son idole, Katy Perry, avant de mourir va voir son vœu exaucé grâce aux utilisateurs des réseaux sociaux. Harrison a en effet récemment posté sur YouTube une vidéo dans laquelle il exposait son rêve. Une initiative émouvante qui a poussé les internautes à se mobiliser en sa faveur. Avec succès puisque la chanteuse a invité le jeune homme à lui rendre visite en septembre prochain à Los Angeles.

Vidéo du jour

Sauver trois oursons coincés au fond d’une grande beine à ordures sous les yeux impuissants de leur maman… c’est l’exploit insolite qu’a réalisé la semaine dernière un couple d’Américains vivant au Nouveau Mexique. Alertés par les cris désespérés des petits ours, Tom et Shirley n’ont écouté que leur courage et ont eu la bonne idée de mettre une échelle dans la beine pour que les animaux puissent en sortir. Une aventure que le couple comme les oursons ne sont sans doute pas prêts d’oublier.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus