Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Moyen-orient

Khaled al-Ayoubi, le plus haut diplomate syrien à Londres, démissionne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2012

Le chargé d'affaires syrien en poste au Royaume-Uni, Khaled al-Ayoubi, a quitté ses fonctions, expliquant qu'il se désolidarisait du régime de Bachar al-Assad en raison des "actes de répression [...] violents [commis] contre son propre peuple".

AFP - Le chargé d'affaires syrien à Londres, Khaled al-Ayoubi, plus haut diplomate de ce pays au Royaume-Uni, a démissionné en signe de protestation contre la répression menée par le régime de Bachar al-Assad, a annoncé lundi le ministère britannique des Affaires étrangères.

"Le chargé d'affaires syrien, M. Khaled al-Ayoubi, a informé aujourd'hui le ministère des Affaires étrangères qu'il avait quitté son poste à l'ambassade de Syrie à Londres", indique le Foreign Office dans un communiqué.

"M. al-Ayoubi nous a dit qu'il ne voulait plus représenter un régime qui a commis des actes de répression aussi violents contre son propre peuple et qu'il ne pouvait donc pas poursuivre ses fonctions", ajoute le ministère.

"Son départ est un autre coup porté au régime de (Bachar al) Assad. Il illustre la révulsion et le désespoir qu'inspirent les actes du régime aux Syriens de tous horizons, à l'intérieur et à l'extérieur du pays", poursuit le communiqué.

"Nous exhortons les autres personnes dans l'entourage de Bachar al-Assad à suivre l'exemple de M. al-Ayoubi, à se dissocier des crimes qui sont commis contre le peuple syrien et à soutenir un avenir de paix et de liberté pour la Syrie", conclut le ministère.

Cette démission survient après plusieurs défections de personnalités du régime, notamment celles en juillet de trois chefs de missions diplomatiques, à Bagdad, aux Emirats arabes unis et au sultanat d'Oman.

L'armée syrienne a lancé samedi une offensive pour tenter de déloger les rebelles d'Alep, deuxième ville et poumon économique de la Syrie. Lundi, au moins 13 personnes ont été tuées selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), d'après lequel les violences en Syrie ont fait dimanche 125 morts.

Le contrôle de cette ville située à 355 km au nord de Damas est jugé crucial dans ce conflit déclenché il y a 16 mois par une révolte populaire qui s'est militarisée face à la répression du régime déterminé à l'étouffer.

Plus de 20.000 personnes sont mortes depuis le début du soulèvement, dont environ 14.000 civils, selon l'OSDH.

Première publication : 30/07/2012

  • SYRIE

    Les rebelles prennent un poste clé pour acheminer des munitions à Alep

    En savoir plus

  • SYRIE - JORDANIE

    La Jordanie ouvre son premier camp de réfugiés syriens

    En savoir plus

  • TUNISIE - REPORTAGE

    Ces djihadistes tunisiens qui partent en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)