Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

La police indienne accuse des Iraniens d'être derrière l'attentat anti-israélien de New Delhi

Dernière modification : 30/07/2012

Les enquêteurs chargés de faire la lumière sur l'attentat à la voiture piégée perpétrée, le 13 février, près de l'ambassade d'Israël à New Delhi estime que l'attaque a été menée par des Iraniens appartenant aux Gardiens de la Révolution.

AFP - La police indienne accuse des Iraniens membres des Gardiens de la Révolution d'avoir organisé en février l'attentat à la voiture piégée près de l'ambassade d'Israël à New Delhi, qui avait grièvement blessé une diplomate israélienne, rapporte lundi The Times of India.

Selon le quotidien, qui cite les conclusions de l'enquête de police, cinq personnes appartenant au corps des Gardiens de la Révolution sont soupçonnées d'avoir organisé cette attaque avec un journaliste indien.

Interpol avait émis en mars des "notices rouges" visant quatre Iraniens soupçonnés d'avoir participé à l'attentat le 13 février dernier mais c'est la première fois que l'on cite leur appartenance présumée aux Gardiens de la Révolution, une force paramilitaire iranienne.

"Les détails sur les suspects ont été communiqués à l'Iran", indique le quotidien, qui cite Houshang Afshar Irani comme étant le cerveau présumé de l'attentat à New Delhi et à l'origine de complots visant à tuer, à la même période, des Israéliens en Thaïlande et en Géorgie.

Les suspects sont soupçonnés d'être entrés en Inde avec des visas de tourisme et d'avoir quitté le pays le lendemain de l'explosion.

En mars, un journaliste indien indépendant, Syed Mohammed Kazmi, qui travaillait à mi-temps pour l'agence de presse iranienne IRNA, a été arrêté en lien avec l'attentat, commis dans un quartier très sécurisé à faible distance de l'ambassade israélienne.

Israël avait aussitôt accusé l'Iran d'être derrière l'attentat.

Première publication : 30/07/2012

  • BULGARIE

    L'identification du kamikaze de l'attentat anti-israélien progresse

    En savoir plus

  • IRAN

    Téhéran annonce des tirs de missiles capables d'atteindre Israël

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Entre l'Iran et Israël, l'heure est à l'apaisement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)