Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 01/08/2012

Chine : violentes manifestations contre une usine polluante

Les habitants de Qidong en Chine manifestent violemment contre une usine polluante, les internautes prennent la défense d’un plongeur britannique harcelé sur Twitter et un photographe propose une visite de Paris en vidéo.

Chine : violentes manifestations contre une usine polluante

En Chine, de violentes manifestations ont opposé ce weekend les habitants de Qidong, près de Shangaï, aux forces de l’ordre. Les résidents de cette ville située en bord de mer protestaient contre un projet de pipeline qui devait y déverser les eaux usées d’une usine à papier.

L’usine en question qui appartient à une multinationale japonaise aurait ainsi dû rejeter sur les cotes de Qidong plus de 150 000 tonnes d’eaux polluées chaque jour. Mais c’était sans compter sur la mobilisation de milliers de personnes qui se sont rassemblées samedi pour protester contre ce projet devant le siège du gouvernement local qu’ils ont d’ailleurs occupé une partie de la journée.

Occupation au cours de laquelle certains manifestants ont laissé libre cours à leur colère. Plusieurs photos circulant sur l’équivalent chinois de Twitter, Weibo, montrent ainsi des protestataires saccager les locaux du gouvernement local.

Face à cette marée humaine, les autorités avaient d’ailleurs déployé un contingent massif de policiers. Ce qui n’a pas empêché quelques échauffourées avec les manifestants, des agents n’hésitant pas à frapper des protestataires comme on peut le voir ici. Des violences qui ont été rapidement dénoncées par les internautes chinois sur les réseaux sociaux.

Malgré cela, les manifestants ont fini par obtenir gain de cause puisque le projet de pipeline a finalement été abandonné. Une victoire qui marque selon offbeatchina.com l’avènement d’une nouvelle forme d’activisme dans le pays. Le site rappelle en effet que la population s’oppose désormais de façon quasi-systématique aux projets industriels polluants. Une mobilisation qui s’opère généralement en grande partie grâce au web.

JO 2012 : la Toile vole au secours d’un nageur britannique

Lundi, Tom Daley et son partenaire ont terminé quatrième de la finale du plongeon synchronisé à 10 mètres aux Jeux Olympiques de Londres. Un résultat plus qu’honorable pour la paire britannique qui a pourtant frustré un internaute répondant au nom de Rileyy_69 qui n’a pas manqué de le faire savoir au jeune plongeur dans une série de messages adressés sur son compte Twitter où il affirmait, entre autres, que le père de Daley, décédé l’an dernier, aurait été particulièrement déçu par sa prestation. Des propos inacceptables pour bon nombre d’utilisateurs du réseau social qui ont décidé de monter au créneau pour prendre la défense de Daley.

Les internautes britanniques n’ont en effet pas tardé à se mobiliser en ligne pour exprimer leur dégoût à l’égard de l’auteur de ces posts désobligeants. Le hashtag « # Rileyy_69 banned » a ainsi rapidement vu le jour sur Twitter pour centraliser tous les messages lui étant adressés. Des messages qui fustigent largement son imbécillité et son manque de sensibilité et qui appellent à bannir le provocateur du site de microblogging.

Une pétition allant de le même sens a également été créée. Un texte signé par près de 14 000 personnes et qui affirme que le fameux Rileyy_69 n’en est pas à son premier fait d’armes sur les réseaux sociaux et qu’un tel comportement est tout simplement inadmissible.

Moins véhéments à l’égard du provocateur, certains internautes ont eux préféré envoyer des messages de soutien à Tom Daley pour lui expliquer à quel point ses compatriotes étaient fiers de lui. Des posts dans lesquels les utilisateurs soulignent qu’il a fait de son mieux et que cela est déjà amplement suffisant.

Face à cette mobilisation impressionnante, Rileyy_69 a fini par présenter ses excuses sur Twitter en expliquant qu’il était supporter du plongeur britannique et que sa déception l’avait tout simplement fait déraper. Excuses qui n’ont pas empêché la police de procéder à l’arrestation mardi matin du provocateur présumé.

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« # Empty seats » ou « sièges vides » en français sont les mots clés utilisés sur Twitter par certains internautes pour faire part de leur étonnement face au nombre important de places inoccupées dans les gradins des différentes compétitions organisées dans le cadre des JO de Londres. Une situation qu’ils sont nombreux à dénoncer, photos à l’appui, sur les réseaux sociaux. Face à la polémique, les organisateurs ont décidé de réagir et ont même fini par inviter des militaires et des écoliers à assister gratuitement à certaines épreuves.

Les internautes canadiens mobilisés pour un chien maltraité

La mort d’un berger allemand appelé « Captain » retrouvé agonisant dans une poubelle de Vancouver au Canada la semaine dernière a suscité une importante vague d’émotion sur la Toile locale. Choqués par les mauvais traitements infligés à l’animal, des internautes ont lancé une collecte de fonds pour financer une enquête de la SPA afin de faire toute la lumière sur les circonstances de sa mort. Plus de 70 000 dollars ont déjà été récoltés. Une somme qui sera intégralement versée à la SPA et qui devrait également contribuer à la création de refuges pour animaux maltraités.

Vidéo du jour

Mayeul Akpovi, un photographe originaire du Bénin vivant en France, propose dans cette vidéo utilisant les techniques du time-lapse et du stop-motion une petite visite en mouvement de Paris. Un travail magnifique à découvrir sur le site de l’artiste pour lequel pas moins de 3 000 clichés auront été nécessaires et qui permettra aux internautes de parcourir les rues de la capitale française et de se familiariser avec quelques-uns de ses plus beaux monuments sans avoir à quitter leur salon.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus