Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • L’étrange saison des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Moyen-orient

Service militaire des ultra-orthodoxes : Barak se donne un mois pour trancher

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2012

Ehoud Barak s'est donné un mois pour se prononcer sur une loi controversée qui expirait ce mardi, autorisant les juifs ultra-orthodoxes à ne pas effectuer de service militaire. Le ministre de la Défense attend des propositions concrètes.

AFP - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak s'est donné un mois pour trancher sur le dossier du service militaire pour les juifs ultra-orthodoxes à la suite de l'expiration mardi à minuit d'une loi controversée qui les en exemptait, a indiqué un communiqué.

M. Barak "a donné comme instruction à l'armée israélienne de soumettre d'ici un mois une proposition concrète pour l'application de la loi (sur le service militaire) pour les jeunes de la communauté ultra-orthodoxe en attendant que la Knesset (le Parlement) approuve une nouvelle législation qui régularisera la question de façon permanente", a indiqué le ministère de la Défense.

Après l'expiration de la loi Tal, appliquée jusqu'à mardi, la conscription sera régie par la législation précédente qui rendait obligatoire le service pour tous les Israéliens de 18 ans, y compris les ultra-orthodoxes. Ces derniers seront donc contraints de s'enrôler, sauf s'ils sont exemptés au cas par cas par le ministère de la Défense.

En février, la Cour suprême israélienne a jugé anticonstitutionnelle la loi de conscription actuelle.

Une écrasante majorité de la population israélienne, choquée par les inégalités face au service militaire, réclamait la fin des exemptions pour les juifs ultra-orthodoxes et la minorité des Arabes israéliens -- exemptés de facto.

Mais le débat autour de cette législation a créé de profondes divisions au sein de la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a échoué à faire adopter une nouvelle législation avant la fin de la session d'été du Parlement.

Le parti de centre-droit Kadima a quitté la coalition il y a deux semaines, seulement 70 jours après l'avoir rejoint, en estimant que le projet soutenu par M. Netanyahu n'allait pas assez loin et ne faisait que reprendre les grandes lignes de la loi Tal.

M. Netanyahu a refusé de suivre les conclusions d'une commission présidée par le député de Kadima Yohanan Plessner, qui recommandait une conscription de tous les Israéliens dès l'âge de 18 ans tout en accordant une dispense annuelle à environ 1.500 ultra-orthodoxes pour qu'ils puissent continuer à étudier dans les Yéchivot, les séminaires talmudiques.

En Israël, le service militaire dure trois ans pour les hommes et deux ans pour les femmes.
 

Première publication : 31/07/2012

  • ISRAËL

    Israël rouvre le débat sur le service militaire pour tous

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Ces Israéliens qui boycottent le "Made in Israel" sur les produits des colonies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)