Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

SPORT

Londres-2012 : Camille Muffat s'offre la médaille d'argent sur 200m nage libre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2012

À 22 ans, la jeune Niçoise Camille Muffat a décroché la médaille d'argent sur 200m nage libre aux JO de Londres, deux jours après avoir été sacré championne olympique sur 400m.

AFP - Camille Muffat, médaillée d'argent sur 200 m nage libre mardi, deux jours après avoir décroché l'or sur 400 m, est une nageuse puissante et une jeune femme mordante, qui a enfin trouvé les clés pour figurer parmi les meilleures.

Muffat n'a que 22 ans et une longue route encore devant elle. Longtemps attendue sur les grands championnats, elle a connu parfois un parcours contrarié mais elle est restée déterminée pour s'offrir le titre suprême sur 400 m libre et l'argent sur 200 m, formée par Fabrice Pellerin depuis qu'elle a 15 ans.

Une nageuse puissante

La grande taille de Muffat (1,83 m) est devenue un atout dans sa discipline sportive. La Niçoise est également puissante. Formée à l'école du 4 nages, Muffat fait partie de ces rares athlètes polyvalents, à l'image de l'Américain Michael Phelps. Mais le 4 nages est ultra exigeant et ingrat. Aussi, Muffat décide-t-elle en 2010 de se consacrer au crawl où elle a tant de facilités et où chacune de ses sorties est couronnée d'un bon chrono. "J'ai préféré la facilité, entre guillemets, ce qui me plaisait", dit-elle. La crawleuse s'approprie la nage, sur 200 m et 400 m, où elle gère sa course exactement comment elle l'entend.

Un femme mordante

Outre ses qualités techniques et physiques, Muffat a toujours été déterminée. "Ce qui l'a branchée tout le temps, c'est le rêve olympique. Cette année elle a passé le cap psychologiquement. Les Mondiaux-2011 lui ont permis de s'élever un peu plus haut. Elle avait peut-être raté quelque chose mais elle s'est appuyée sur ça pour être forte l'année où il fallait. Elle est au summum. Tout ça a été prémédité. C'est une mordante", commente Patricia Quint, entraîneur national, coordinatrice en équipe de France et qui suit Muffat de près depuis qu'elle a 15 ans.

Une association avec Pellerin


Née à Nice, Muffat a découvert la natation dans sa ville et a choisi de s'y entraîner sous la direction de Fabrice Pellerin. Le duo a connu des difficultés de compréhension, l'entraîneur peinant face à une enfant devenue adolescente. "Fabrice a bien souffert parce que c'est une grosse personnalité. Camille a eu un parcours quelque fois déroutant parce que c'était une fille. Il y avait encore plein de choses à régler dans sa vie. Fabrice a été quelques fois acculé à ce genre de difficultés. Mais il a su être patient", raconte Patricia Quint.

Une rivalité avec Yannick Agnel


Muffat a vu arriver, il y a 5 ans à Nice, Yannick Agnel, autre grand "jeunot" de talent, consacré lui aussi à Londres. Les deux parcours sont étroitement liés depuis 2 ans, depuis que Muffat a choisi de ne nager que le crawl, comme Agnel. Ils sont tous deux alignés sur les mêmes distances. Muffat nage généralement avant Agnel. Elle aime placer la barre haut et Agnel aime relever le défi. "Ils ont un point commun: c'est la détermination. Comme ils sont déterminés tous les deux dans le même sens, il n'y a même pas de complémentarité. Ca bout et c'est l'osmose. Mais ils s'entendent bien", souligne Patricia Quint.

Première publication : 31/07/2012

COMMENTAIRE(S)