Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

Afrique

Bamako obtient un sursis pour former un gouvernement d'union nationale

Vidéo par Serge Daniel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2012

À la suite du retour à Bamako de Dioncounda Traoré, le président de la transition malienne, le pays a obtenu de ses voisins ouest-africains un report d'au moins 10 jours de la date butoir qui lui avait été fixée pour former un gouvernement d'union.

AFP - Le Mali a obtenu de ses voisins d'Afrique de l'Ouest au moins dix jours supplémentaires pour former un gouvernement d'union nationale le jour de l'expiration mardi d'un premier ultimatum, a appris l'AFP de source présidentielle et diplomatique.

"Le Mali a obtenu de ses partenaires le report de la date butoir du 31 juillet pour la formation du nouveau gouvernement", a déclaré un conseiller du président par intérim Dioncounda Traoré, tandis qu'un diplomate africain en poste à Bamako a précisé que le délai supplémentaire accordé était "d'au moins dix jours".

"Avec la nouvelle situation marquée par le retour de M. Traoré qui a repris les choses en main, il n'y aura pas de sanctions contre le Mali après la date du 31 juillet", a ajouté le diplomate.

Dioncounda Traoré est rentré le 27 juillet à Bamako, après une convalescence de deux mois à Paris à la suite d'une violente agression commise dans son bureau à la présidence par des manifestants hostiles à son maintien au pouvoir.

Deux jours après, il a prononcé un discours à la Nation rassembleur, presque unanimement salué au Mali, dans lequel il a annoncé la création de nouveaux organes de la transition pour tenter d'enrayer la crise dans son pays et précisé qu'il se chargerait lui-même de former le gouvernement d'union exigé.

Le président Traoré "est actuellement en train de mener les consultations pour la formation de la nouvelle équipe" et "tout va bien", a affirmé son conseiller.

La décision de fixer au 31 juillet un ultimatum au pouvoir de transition à Bamako pour qu'il forme un cabinet ayant l'assise suffisante pour reconquérir le Nord, occupé par les islamistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) où ils appliquent la charia (loi islamique), avait été prise le 7 juillet.

Réunis à Ouagadougou, des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), excédés par l'impuissance du Premier ministre Cheick Modibo Diarra à agir face aux exactions commises dans le Nord, mais aussi à Bamako par des hommes de l'ex-junte militaire au pouvoir, avaient menacé de ne plus le reconnaître et d'exclure son pays de la Cédéao.
 

Première publication : 31/07/2012

  • MALI

    Le président par intérim Dioncounda Traoré dévoile son plan pour la transition

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    La Cédéao formule une nouvelle demande d'intervention au Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Le président Dioncounda Traoré de retour à Bamako après deux mois d'absence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)