Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Une trentaine d'opposants à Vladimir Poutine interpellés à Moscou et Saint-Pétersbourg

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2012

Quelques dizaines d'opposants au président russe ont été interpelés à Moscou et à Saint-Pétersbourg, ce mardi, alors qu'ils tentaient de manifester pour défendre la liberté de rassemblement dans le pays.

AFP - La police a procédé mardi à une vingtaine d'interpellations d'opposants qui tentaient de manifester dans le centre de Moscou pour défendre la liberté de rassemblement, a rapporté l'agence de presse russe Ria-Novosti.

"Environ 25 personnes ont été interpellées pour tentative d'organiser une manifestation non autorisée" sur la place Trioumfalnaïa dans le centre-ville, a déclaré un porte-parole

L'opposant russe Navalny inculpé d'abus de confiance

Alexeï Navalny, un des principaux opposants à Vladimir Poutine, a été inculpé mardi d'abus de confiance et détournement, des charges passibles de 10 ans de prison qu'il a qualifiées de "fable", et s'est vu interdire de quitter son lieu de résidence, Moscou, et sa région.

M. Navalny est inculpé d'"abus de confiance ayant entraîné un préjudice matériel" et "d'organisation de détournement de biens à grande échelle", a indiqué le comité d'enquête dans un communiqué.(AFP)
 

de la police de Moscou, cité par l'agence.

Parmi les personnes appréhendées dans la capitale russe figure notamment l'écrivain Edouard Limonov.

Comme tous les 31 des mois comptant 31 jours, les opposants voulaient se réunir pour réclamer l'application de l'article 31 de la Constitution garantissant la liberté de rassemblement.

A Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, la police a interpellé neuf personnes, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les opposants qui ont tenté de se réunir pour une marche non autorisée sur la perspective Nevski, dans le centre de cette ancienne capitale impériale, brandissaient des pancartes "Il nous faut une autre Russie" et "Je méprise Poutine".

En moins de trois mois, Vladimir Poutine, qui a fait en mai son retour au Kremlin après un intermède de quatre ans au poste de Premier ministre, a renforcé le contrôle sur la société civile russe après un mouvement inédit de contestation, avec l'adoption d'une série de lois qualifiées de répressives par l'opposition.

Au premier rang de ces lois figure notamment celle qui qualifie d'"agents de l'étranger" et place sous surveillance stricte les ONG ayant un financement étranger et une activité "politique". Une autre condamne à de très lourdes amendes les organisateurs de manifestations non autorisées.

 

Première publication : 31/07/2012

  • RUSSIE

    Les Pussy Riot regrettent leur "prière punk" contre Poutine et clament leur innocence

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine promulgue une loi qualifiant les ONG "d'agents de l'étranger"

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Un ex-policier inculpé dans l'affaire du meurtre d'Anna Politkovskaïa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)