Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Fabian, l’enchanteuse !

En savoir plus

FOCUS

Référendum sur l'avortement : l'Irlande divisée

En savoir plus

FRANCE

Le décret sur l'encadrement des loyers entre en vigueur

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2012

Le texte limitant la hausse des loyers lors d'une relocation ou d'un renouvellement de bail a été publié au Journal officiel. Promesse de campagne de François Hollande, cette mesure s'applique à 38 communes françaises.

AFP - La mesure d'encadrement des loyers des logements privés, lors d'une relocation ou du renouvellement du bail, promesse de campagne de François Hollande, s'applique à partir de mercredi, comme prévu par le décret paru au Journal Officiel du 21 juillet.

LES CHIFFRES

Dans l’agglomération parisienne, région de France la plus difficile sur le marché du logement, les loyers ont augmenté en moyenne de 2,4% en 2011. En cas de changement de locataire, le "saut à la relocation" a atteint 9% dans Paris intra-muros (chiffres de l’Observatoire des loyers).
 

Le décret s'applique dans 38 agglomérations de l'Hexagone et de l'Outre-mer. Il concerne les grandes métropoles comme Paris, Lyon, Marseille ou Nice, mais aussi des plus petites comme Forbach (Moselle), Menton (Alpes-Maritimes) ou Annemasse (Haute-Savoie), où les loyers sont jugés très élevés.

Au projet initial, qui concernait seulement les relocations, le gouvernement a ajouté les renouvellements de baux.

Le nouveau dispositif prévoit que dans ces agglomérations, le propriétaire ne peut pratiquer une hausse supérieure à celle de l'indice de référence des loyers (IRL), utilisé pour la révision des loyers d'habitation.

Des dérogations sont prévues en cas de travaux ou si le loyer acquitté par l'ancien locataire avait été manifestement sous-évalué par rapport aux loyers pratiqués dans le voisinage.

Première publication : 01/08/2012

  • FRANCE

    Cécile Duflot annonce un décret pour bloquer les loyers à la relocation

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    L’encadrement des loyers commence à faire consensus en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)