Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

FRANCE

Des vacances françaises pour le chef de l'État et son gouvernement

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2012

La fin du conseil des ministres, ce mercredi, donnera le coup d'envoi des 15 jours de congés du président français, François Hollande, et de son gouvernement. À une exception près, tous resteront en France. Crise de la zone euro oblige.

AFP - Après le conseil des ministres, mercredi, les membres du gouvernement vont prendre deux semaines de vacances, pour la plupart en France, avec l'épée de Damoclès d'une aggravation de la crise en Europe qui interromprait les congés de François Hollande et de son équipe.

Le chef de l'Etat et les ministres affichent pour leurs lieux de villégiature une sobriété qui veut trancher avec les congés "bling-bling" de Nicolas Sarkozy au début de son quinquennat ou les vacances controversées de Michèle Alliot-Marie en Tunisie au début du printemps arabe, à Noël 2009.

Tous les ministres se sont d'ailleurs engagés, en signant une charte de déontologie lors de leur prise de fonctions, à refuser tout séjour privé à l'invitation de gouvernements étrangers.

François Hollande devrait être en vacances du 2 ou 3 août jusqu'au 20 ou 21, avant le Conseil de ministres de rentrée du 22 août, en partie au fort de Brégançon (Var), une des résidences présidentielles.

Mais son entourage souligne que la situation en Europe pourrait à tout moment interrompre le congé du chef de l'Etat. La semaine dernière, le président de la République a d'ailleurs demandé aux membres du gouvernement "de rester mobilisés pour leurs vacances si l'actualité le nécessite".

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault partira dans sa résidence secondaire sur la presqu'île de Rhuys (Morbihan), pour "deux petites semaines" en famille.

La Garde des Sceaux Christiane Taubira aura droit à une fête de bienvenue pour le début de ses congés. A son arrivée le 3 août dans son département de Guyane, son parti local, Walwari, lui a préparé "un pot de l'amitié".

Jeux Olympiques obligent, la ministre des Sports Valérie Fourneyron restera à Londres jusqu'au 12 août, avant une dizaine de jours en Bretagne.

C'est en Bretagne aussi, à Morlaix, que sa collègue de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, élue du Finistère, recevra comme chaque année la visite de la première secrétaire du PS, Martine Aubry.

D'autres préfèrent le sud: Manuel Valls (Intérieur) près d'Aix-en-Provence, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem les Landes, Pascal Canfin (Développement) les rencontres photographiques d'Arles avant "quelques jours sur les bords de la Méditerranée", Yamina Benguigui (Francophonie) le Cap-Ferrat et Aurélie Filippetti (Culture) les Pyrénées, Aix-en-Provence et l'Auvergne.

La Corse recevra la visite de Sylvia Pinel (Commerce), de Vincent Peillon (Education) et de Frédéric Cuvillier (Transports), le seul à envisager en outre deux ou trois jours à l'étranger, en l'occurrence sur la côte italienne.

Famille, repos, lectures, vélo, natation (et pêche au bar à l'Ile d'Yeu pour le ministre du Travail Michel Sapin) : les activités estivales évoquées sont sans surprise. Et la plupart, à l'instar de Marisol Touraine (Affaires sociales) en Bourgogne, emporteront des dossiers pour préparer la rentrée.

Certains ministres n'ont guère envie de se livrer. Laurent Fabius (Affaires étrangères) se refuse à tout détail sur ses activités ou lectures durant ses dix jours de repos dans le sud-ouest. Delphine Batho (Ecologie) ou Fleur Pellerin (Economie numérique) ne disent pas où elles vont. "En France, et court", s'est contenté de dire Pierre Moscovici (Economie).

Dans l'opposition, Jean-François Copé, dans le Midi, les Alpes et en Corse, alternera farniente et rencontres avec des militants locaux, tandis que François Fillon se rendra une semaine dans les îles au large de Naples.

Quant à Nicolas Sarkozy, actuellement à Marrakech (où il était déjà allé après sa défaite), il passera le mois d'août au Cap Nègre (Var), dans la famille de sa femme Carla.

Première publication : 01/08/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    François Hollande est à Londres pour encourager les athlètes français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)