Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Culture

Le romancier américain Gore Vidal est mort à l'âge de 86 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2012

Considéré comme un géant de la littérature américaine, Gore Vidal a écrit 25 romans, des pièces de théâtre mais aussi des scénarios pour la télévision. Il est mort à Los Angeles des suites d'une pneumonie à l'âge de 86 ans.

AFP - Le romancier américain Gore Vidal, auteur d'ouvrages comme "Lincoln" et "Myra Breckenridge," est mort mardi à l'âge de 86 ans, a rapporté le Los Angeles Times.

Son neveu Burr Steers a précisé au journal que le romancier était mort des suites d'une pneumonie à son domicile sur les collines de Hollywood.



Gore Vidal est considéré comme l'un des géants de la littérature américaine, à l'instar de Norman Mailer et Truman Capote. Il était connu pour sa vie sociale flamboyante et sa vie sentimentale agitée.

Il a écrit 25 romans, des essais, des pièces à succès à Broadway, des scénarios et des oeuvres pour la télévision.

Gore Vidal, qui laissait apparaître ses opinions politiques très tranchées dans ses oeuvres, avait tenté sans succès plusieurs fois d'être élu à des mandats politiques. Il adorait les débats musclés à la télévision et était apparu dans le film Roma de Fellini.
 

Première publication : 01/08/2012

COMMENTAIRE(S)