Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Porto Rico en défaut de paiement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

SPORT

Tony Estanguet : "C'est génial de finir l’histoire comme ça"

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 01/08/2012

Le champion français du canoë Tony Estanguet déjà sacré en 2000 à Sydney et 2004 à Athènes, a fait oublier sa défaite à Pékin en gagnant un troisième titre olympique. Réaction.

Quatre ans après son échec lors des Jeux olympiques de Pékin, Tony Estanguet a réussi son pari de conquérir un troisième titre olympique en canoë, dans le bassin artificiel de Lee Valley.

À 34 ans, le Palois vient de connaître l’apothéose de sa carrière en devenant le premier Français à glaner trois titres olympiques dans la même disciple, mieux que l'épéiste Jean-François Lamour et le judoka David Douillet.

"Ce n'est pas important d'entrer la légende. L'important, c'est de l'avoir fait", a-t-il expliqué à peine sorti de l'eau.

Le charismatique céiste devance finalement l'Allemand Sideris Tasiadis et le champion olympique d'Atlanta (1996) et de Pékin (2008), le Slovaque Michal Martikan, qui visait lui aussi la passe de trois et qui ne finit que troisième.

Ecoutez sa réaction au micro de RFI :

JO 2012 - Tony Estanguet, triple champion olympique en Canoë Slalom


Tony Estanguet, triple champion olympique, du monde et d'Europe a donc réalisé rien de moins qu'un exploit ce mardi 31 juillet dans les eaux tourmentées du bassin de Lee Valley.

Dorénavant, le porte-drapeau de la délégation tricolore de 2008 ambitionne de rejoindre le Comité international olympique (CIO), par le biais de la commission des athlètes, dont les nouveaux membres seront élus pendant les Jeux pour un mandat de huit ans.

Première publication : 01/08/2012

COMMENTAIRE(S)