Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Corée du Sud : la rue en passe de faire chuter la présidente Park Geung-Hye

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jean-Michel Jarre : "L’électro européenne a envahi le monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Corée du Sud : les "chaebols" sous le feu des questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Leçon de diplomatie chinoise pour le néophyte Donald Trump"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux de Manuel Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'organisation EI perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

SPORT

Disqualifiée aux JO, une joueuse chinoise de badminton jette l'éponge

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2012

Accusée d'avoir délibérément perdu une rencontre de double pour affronter des adversaires moins dangereux au tour suivant, la Chinoise Yu Yang, 26 ans, a annoncé sur les réseaux sociaux qu'elle renonçait définitivement au badminton.

AFP - La joueuse chinoise de badminton Yu Yang, disqualifiée mercredi du tournoi olympique de badminton à Londres après avoir délibérément perdu une rencontre de double, a annoncé dans la foulée qu'elle arrêtait sa carrière.

"C'est ma dernière compétition. Adieu à la Fédération mondiale de badminton, adieu au badminton que j'aime tant", a écrit la Chinoise sur son compte de microblog. Yu Yang et sa partenaire de double Wang Xiaoli, également disqualifiée, sont les championnes du monde 2011 et N.1 mondiales.

Yu Yang, 26 ans, a également confié dans son message voir son "rêve brisé" par sa disqualification, après quatre années de préparation intensive.

Elle fait partie des huit joueuses (4 paires du double dames) accusées de "ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner" des matches de poule, mardi soir à Londres.

La Chine demande des excuses publiques aux joueuses de Badminton disqualifiées

La sanction concerne quatre paires, une représentant la Chine, une l'Indonésie et deux la Corée du sud.

L'entraîneur de la paire de double, Li Yongbo, a endossé la responsabilité du scandale. "Je dois aux supporteurs du badminton chinois et au public de la télévision chinoise des excuses", a-t-il déclaré.

La délégation olympique chinoise a indiqué mercredi qu'elle "respect(ait) pleinement" la punition infligée par la Fédération internationale de badminton (BWF).

Le comportement des deux athlètes "a violé les principes du mouvement olympique et est contraire à l'esprit du fair play. Cela heurte nos coeurs", a-t-elle souligné.

Le président de la Fédération internationale de badminton (BWF) Thomas Lund s'est de son côté dit "vraiment désolé de ce qui est arrivé". "Le plus important, c'est que nous avons réglé le problème et nous l'avons fait dans l'intérêt de tous les joueurs du tournoi".

Le comportement antisportif des joueuses concernées avait pour but de leur faciliter la progression dans le tournoi en leur permettant d'affronter des adversaires moins redoutables lors des quarts de finale. Mais la stratégie s'est transformée en une affaire retentissante.

Des internautes chinois ont d'ailleurs confié leur sentiment d'"humiliation". "Nous ne souhaitons pas de médailles d'or ou d'argent gagnées grâce à la tricherie. L'équipe chinoise de badminton a vraiment perdu la face", a écrit l'un d'entre eux dans un microblog.

Première publication : 02/08/2012

COMMENTAIRE(S)