Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Economie

Liliane Bettencourt vend son île d'Arros près de 49 millions d'euros

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2012

L'île seychelloise de l'héritière de l'Oréal, au cœur d'une affaire de fraude fiscale présumée, a été rachetée par la fondation suisse Save our seas pour un montant de 48,7 millions d'euros. l'ONG souhaite transformer le site en réserve naturelle.

Reuters - Le gouvernement des Seychelles a annoncé mardi la vente par l'héritière de
l'Oréal Liliane Bettencourt de son île d'Arros, qui est au coeur d'une fraude fiscale et dont l'acquisition entachée d'illégalité lui vaudra une amende.

L'île a été achetée pour 60 millions de dollars (48,7 millions d'euros) par une entreprise liée à la fondation suisse Save our seas (SOSF, Sauvez nos mers), qui souhaite la
transformer en réserve naturelle.

"Nous sommes très contents parce que les nouveaux propriétaires sont soucieux de la préservation de l'environnement, ils l'ont prouvé par leurs actes avec 150 projets dans 42 pays", a déclaré aux journalistes le ministre seychellois de l'Environnement et de l'Energie Rolph Payet.

L'un des projets de SOSF est la protection des requins et l'île d'Arros ne bénéficiait jusqu'ici d'aucune mesure de protection, a-t-il ajouté. "Tout le monde pouvait y aller et
faire ce qu'il voulait", a-t-il dit.

Le ministre seychellois de l'Habitat Christian Lionnet a précisé que la publicité faite autour de l'affaire Bettencourt avait permis aux autorités de découvrir que la milliardaire française avait violé la législation en n'informant pas le gouvernement local de l'achat de l'île.

Liliane Bettencourt devra payer une amende de 8 millions de dollars (6,5 millions d'euros) pour régulariser l'achat effectué en 1997 et non déclaré au fisc français.

Un responsable de la communication de Liliane Bettencourt a démenti que l'accord de vente permet à la milliardaire de séjourner sur l'île jusqu'à sa mort, ce qu'avaient pourtant affirmé les autorités seychelloises.

Le fisc français a réclamé en novembre 2001 près de 108 millions d'euros d'impôts impayés à Liliane Bettencourt après la découverte de comptes occultes à l'étranger et de l'île.

L'île d'Arros, possédée par Liliane Bettencourt via une fondation au Liechtenstein, est une des facettes de cette affaire politico-judiciaire qui défraye la chronique en France.

Le domicile et les bureaux de Nicolas Sarkozy ont été visés début juillet par plusieurs perquisitions pour déterminer s'il a reçu des fonds de la milliardaire dans le cadre de sa campagne électorale victorieuse de 2007.

Plusieurs interrogatoires de l'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt Patrice de Maistre, écroué durant trois mois, ont été menés sur les quatre millions d'euros en espèces qu'il a fait extraire des comptes suisses de Bettencourt en 2007-2009, particulièrement sur deux retraits de 400.000 euros chacun au moment de la campagne Sarkozy.

L'ancien président française a démenti tout financement illégal de sa campagne mais le trésorier de l'UMP à l'époque, l'ancien ministre Eric Woerth, est mis en examen dans l'enquête.

Première publication : 02/08/2012

  • FRANCE

    À peine son immunité levée, Sarkozy contre-attaque dans l'affaire Bettencourt

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Patrice de Maistre voit sa demande de libération rejetée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Éric Woerth mis en examen pour recel

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)