Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Abdelaziz Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

FRANCE

Les 15 zones de sécurité prioritaires révélées

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2012

Saint-Denis, Cayenne ou encore Marseille feront partie des 15 zones de sécurité prioritaires déployées en septembre. Cette initiative du ministre de l’Intérieur prévoit "une action renforcée" des services de l'Etat pour lutter contre la délinquance.

AFP - Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Cayenne (Guyane), les quartiers nord de Marseille mais également Amiens (Somme) ou encore Vauvert (Gard) ont été choisis pour faire partie des "quinze zones de sécurité prioritaires", révèle Le Parisien/Aujourd'hui-en-France, samedi.

Les quinze premières "zones de sécurité prioritaires" (ZSP) regroupent 24 villes dont trois situées en Guyane, précise le journal.

Les zones prioritaires se situent dans les départements suivants: la Seine-Saint-Denis (deux zones à Saint-Denis et Saint-Ouen), Paris (Paris XVIIIe), les Yvelines (Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville), l'Essonne (la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes), la Somme (Amiens), le Nord (Lille), l'Oise (Méru et Chambly), la Moselle (Fameck et Uckange), le Bas-Rhin (Strasbourg), le Rhône (Lyon IXe, quartier de la Duchère), les Bouches-du-Rhône (quartiers nord de Marseille, Gardanne et Bouc-Bel-Air), le Gard (Vauvert et Saint-Gilles), l'Hérault (Lunel et Mauguio) et la Guyane (Cayenne, Matoury, Remire-Montjoly).

L'idée, c'est de mettre le paquet là où il faut, pour ce qu'il faut, avec souplesse, adaptation.

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur


Après cette première vague, quarante à cinquante autres ZSP devraient être définies.

Avec ces zones, une des promesses de campagne de François Hollande, il s'agit de "mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires bien ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population", avait indiqué le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, au mois de juin.

Ce dernier avait annoncé mardi aux préfets réunis Place Beauvau que "quinze zones de sécurité prioritaires" seraient déployées dès septembre.

Les "15 ZSP ont été prédéfinies, au niveau central, en fonction de critères objectifs de gravité: 9 en zone police, dont trois au sein de la PP, 5 en zone gendarmerie et une en zone mixte", avait précisé Manuel Valls.

"L'idée, c'est de mettre le paquet là où il faut, pour ce qu'il faut, avec souplesse, adaptation", avait-il résumé.

Ces zones "ne couvriront pas forcément des espaces homogènes et pourront concerner les cités sensibles (épisodes récurrents de violences urbaines), des centres-villes dont la physionomie est dégradée (par) des nuisances diverses, ou des zones péri-urbaines ou rurales", expose la circulaire dont l'AFP a eu copie.

Pour mettre en place le système, le ministère de l'Intérieur devrait utiliser une partie des postes supplémentaires prévus: police et gendarmerie devraient se partager un peu moins de la moitié des 1.000 postes annuels qu'il doivent se partager avec la justice, selon une source proche du dossier.

Mais ces renforts ne suffiront pas et les ZSP devraient également bénéficier de redéploiements qui restent à définir.

Les zones concernées sont touchées par des phénomènes très divers: cambriolages dans les zones rurales de l'Oise où une ZSP est mise en place, trafic de stupéfiants et règlements de comptes comme dans les quartiers nord de Marseille, violences urbaines comme dans les zones rurales choisies en zone gendarmerie.

Les ZSP devraient combiner l'action de différents services de l'Etat: police et gendarmerie, mais aussi justice, fisc ou encore différents services en charge de la répression des fraudes diverses, a indiqué une source proche du dossier.

Première publication : 04/08/2012

  • FRANCE

    Valls annonce la création de 15 zones de sécurité prioritaires dès septembre

    En savoir plus

  • FRANCE - IMMIGRATION

    Manuel Valls refuse que la naturalisation soit un "parcours du combattant"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manuel Valls, l’homme de l’Intérieur qui voulait décomplexer la gauche

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)