Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les "étudiants attardés" du PS"

En savoir plus

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

Sports

Amputé des jambes, Oscar Pistorius se qualifie pour les demi-finales du 400m

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2012

Le Sud-Africain Oscar Pistorius courra sur ses prothèses en carbone, les demi-finales du 400m, alors que les cas de dopage se multiplient aux JO de Londres.

AFP - Une barrière est tombée samedi aux JO, avec la première participation d'un double amputé, le Sud-Africain Oscar Pistorius, aux épreuves olympiques, alors que le Jamaïcain Usain Bolt, tenant du titre, est tranquillement entré dans la compétition sur 100 m.



Pistorius, 25 ans, nanti de lames de carbone à la place de ses jambes amputées alors qu'il avait 11 mois, a participé aux séries du 400 m, avec succès.

Il s'est qualifié pour les demi-finales de l'épreuve en prenant la deuxième place de sa course, en 45 sec 44/100e.

Pistorius entend participer également aux jeux Paralympiques de Londres qui auront lieu du 29 août au 9 septembre, où il aura à défendre trois titres (100, 200 et 400 m).

Pendant que Pistorius accédait aux demi-finales, l'Américain LaShawn Merritt, tenant du titre et favori pour l'or sur le 400 m, a été éliminé dès les séries.

Revenu au plus haut niveau après une suspension pour dopage en 2010, il a stoppé sa course après 250 mètres et franchi la ligne en marchant. L'Américain figurait largement en tête des bilans mondiaux avant les Jeux, avec un chrono de 44 sec 12/100e réalisé lors des sélections américaines de juin.

Usain Bolt, triple médaillé d'or (100 m, 200 m, 4x100 m) à Pékin, et détenteur du record du monde sur la distance, a lui facilement accédé aux demi-finales du 100 m. Il a aisément remporté sa série en 10 sec 09, en dépit d'un départ poussif et après avoir coupé son effort à dix mètres de la ligne.

Les demi-finales du 100 m sont programmées dimanche, comme la finale, "LE" grand moment des Jeux, prévue à 21h50 locales (20h50 GMT).

Cas de dopage

De l'autre côté de l'agglomération londonienne, à l'ouest, sur le lac de la très cossue Eton, les Britanniques ont poursuivi leur récolte en aviron, empochant deux nouvelles médailles d'or (quatre de pointe messieurs et deux de couple poids légers dames), ainsi qu'une médaille d'argent derrière le Danemark en deux de couple poids légers messieurs.

La Tchèque Knapkova championne olympique s'est adjugé le titre olympique en skiff dames.

La Brésilienne Kissya Cataldo n'a elle pas participé à l'épreuve du skiff, après avoir été suspendue à titre préventif à la suite d'un contrôle antidopage positif, comme l'athlète colombien Diego Palomeque.

Selon le journal colombien El Tiempo, Palomeque, positif à la testostérone, avait été contrôlé lors de son arrivée à Londres le 26 juillet. Il n'a pas pris le départ des séries du 400 m pour lesquelles il était initialement inscrit.

Ces deux suspensions interviennent au lendemain de la suspension du lanceur de marteau bélarusse Ivan Tikhon, triple champion du monde (2003, 2005, 2007) qui avait réussi à conserver sa médaille de bronze des Jeux de Pékin malgré un contrôle positif, mais qui a été rattrapé par les ré-analyses des tests antidopage des JO de 2004.

Le Marocain Amine Laalou, spécialiste du 1500 m, et la Russe Victoria Baranova, retenue pour l'épreuve par équipes en cyclisme sur piste ont eux aussi été privés de jeux, à la suite de contrôles positifs.

Première publication : 04/08/2012

  • JO - ATHLÉTISME

    Dwain Chambers ou le retour d’un dopé repenti

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    La France vise "au moins une médaille d’or" en athlétisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)