Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Afrique

Les deux Soudan trouvent un accord sur le pétrole

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2012

Khartoum et Juba ont finalement réussi à mettre fin au contentieux pétrolier qui laissait craindre un conflit entre les deux pays depuis plusieurs mois. La date de la reprise des exportations sud-soudanaises n'a pas encore été fixée.

REUTERS - Le Soudan et le Soudan du Sud ont accepté de mettre un terme à leur contentieux pétrolier et vont discuter de la date de reprise des exportations de pétrole sud-soudanais via les oléoducs du Nord, a annoncé samedi le médiateur de l'Union africaine Thabo Mbeki.

Le Soudan du Sud, qui a accédé à l'indépendance en juillet 2011, a besoin pour exporter son pétrole de le faire transiter par le territoire soudanais.


En raison d'un désaccord persistant sur la tarification de ce transit pétrolier, Khartoum a saisi des cargaisons de pétrole sud-soudanais, provoquant la colère de Juba qui a décidé en représailles en janvier de suspendre sa production de pétrole.

Les tensions entre les deux pays ont donné lieu à plusieurs semaines d'accrochages en avril, ravivant les craintes d'une guerre ouverte entre les deux Etats voisins.

"C'est un accord (pétrolier) qui couvre l'ensemble des sujets. Les questions qui restaient en suspens concernaient le transport, le processus et le transit", a déclaré l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, à soudansoudan.

"Ce qu'il reste (à faire) maintenant, c'est de discuter des prochaines étapes, quand les compagnies pétrolières vont devoir se préparer à reprendre la production de pétrole et l'exportation."

Cette annonce surprise survient quelques heures après l'annonce de la rupture des pourparlers entre les deux délégations. Le négociateur en chef du Soudan du Sud Pagan Amum a notamment accusé Khartoum de demander une taxe de transit trop élevée.

Le Conseil de sécurité de l'Onu avait donné aux deux parties jusqu'à jeudi, sous peine de sanctions, pour résoudre l'ensemble de leurs contentieux sur le pétrole, la démarcation de la frontière et la région disputée d'Abyei.

"Les parties se sont mises d'accord sur le fait que la question du statut final d'Abyei serait discutée au prochain sommet des présidents" soudanais Omar Hassan al Bachir et sud-soudanais Salva Kiir, a annoncé Thabo Mbeki.

L'Union africaine a donné aux deux pays jusqu'au 22 septembre pour résoudre le reste de leurs contentieux, a-t-il ajouté.

En visite à Juba vendredi, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avait exhorté les deux pays à mettre un terme au contentieux pétrolier.

Première publication : 04/08/2012

  • HUMANITAIRE

    Au Soudan du Sud, on meurt dans le silence

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Le Soudan du Sud accuse son voisin du Nord de procéder à de nouveaux bombardements

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À Addis Abeba, rencontre des deux Soudans sur fond de tensions frontalières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)