Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Sports

Usain Bolt décroche l'or et conforte sa place au panthéon de l'athlétisme

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2012

Le coureur jamaïcain Usain Bolt a conservé son titre de champion olympique du 100 m en s’imposant aisément lors de la finale en 9 sec 63. Il devient ainsi le second athlète de l’histoire à défendre avec succès son titre dans l’épreuve reine des JO.

AFP - Le Jamaïcain Usain Bolt a conservé son titre de champion olympique du 100 m en remportant la finale en 9 sec 63, pour devenir le deuxième athlète de l'histoire à conserver son titre olympique sur la distance-reine après l'Américain Carl Lewis, dimanche à Londres.

Le Jamaïcain Yohan Blake, champion du monde 2011, a pris la 2e place en 9.75 devant l'Américain Justin Gatlin 9.79 (vent: +1,5 m/s).

Bolt a réussi là le deuxième chrono de l'histoire du 100 m, à cinq centièmes de son record du monde (9.58) établi en finale des Mondiaux de Berlin-2009.

Le géant jamaïcain (1,95 pour 94 kg) a jailli des starting-blocks pour se porter en tête une fois la mi-course passée. Sa vitesse lui a alors permis de prendre nettement l'avantage sur ses adversaires.

"Je n'ai pas pris le meilleur des départs de ma carrière. Mon coach m'a dit avant la course: +ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c'est sur la fin+", a déclaré Bolt au micro de la BBC.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent", a-t-il ajouté, répondant ainsi à ceux qui mettaient en doute son état de forme..

La finale a également été marquée par la blessure du troisième Jamaïcain Asafa Powell fauché en pleine course et contraint de ralentir pour terminer 8e et dernier en 11.99.

Les sept autres finalistes ont couru sous les 10 secondes, avec l'Américain Tyson Gay échouant à 1 centième du podium (9.80), 4e.

Le désormais quadruple champion olympique (deux fois le 100 m, 200 m et relais 4x100 m) a ensuite entamé un tour d'honneur dans le Stade olympique, en compagnie de son partenaire d'entraînement Yohan Blake.

Le public, en transe, a alors scandé le prénom du Jamaïcain le plus célèbre au monde, qui lui même est apparu soulagé d'avoir réussi ce pour quoi il était venu à Londres: devenir une légende.


Première publication : 06/08/2012

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    L'Éthiopienne Tiki Gelana médaillée d'or du marathon

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Amputé des jambes, Oscar Pistorius se qualifie pour les demi-finales du 400m

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)