Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Sports

Usain Bolt décroche l'or et conforte sa place au panthéon de l'athlétisme

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2012

Le coureur jamaïcain Usain Bolt a conservé son titre de champion olympique du 100 m en s’imposant aisément lors de la finale en 9 sec 63. Il devient ainsi le second athlète de l’histoire à défendre avec succès son titre dans l’épreuve reine des JO.

AFP - Le Jamaïcain Usain Bolt a conservé son titre de champion olympique du 100 m en remportant la finale en 9 sec 63, pour devenir le deuxième athlète de l'histoire à conserver son titre olympique sur la distance-reine après l'Américain Carl Lewis, dimanche à Londres.

Le Jamaïcain Yohan Blake, champion du monde 2011, a pris la 2e place en 9.75 devant l'Américain Justin Gatlin 9.79 (vent: +1,5 m/s).

Bolt a réussi là le deuxième chrono de l'histoire du 100 m, à cinq centièmes de son record du monde (9.58) établi en finale des Mondiaux de Berlin-2009.

Le géant jamaïcain (1,95 pour 94 kg) a jailli des starting-blocks pour se porter en tête une fois la mi-course passée. Sa vitesse lui a alors permis de prendre nettement l'avantage sur ses adversaires.

"Je n'ai pas pris le meilleur des départs de ma carrière. Mon coach m'a dit avant la course: +ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c'est sur la fin+", a déclaré Bolt au micro de la BBC.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent", a-t-il ajouté, répondant ainsi à ceux qui mettaient en doute son état de forme..

La finale a également été marquée par la blessure du troisième Jamaïcain Asafa Powell fauché en pleine course et contraint de ralentir pour terminer 8e et dernier en 11.99.

Les sept autres finalistes ont couru sous les 10 secondes, avec l'Américain Tyson Gay échouant à 1 centième du podium (9.80), 4e.

Le désormais quadruple champion olympique (deux fois le 100 m, 200 m et relais 4x100 m) a ensuite entamé un tour d'honneur dans le Stade olympique, en compagnie de son partenaire d'entraînement Yohan Blake.

Le public, en transe, a alors scandé le prénom du Jamaïcain le plus célèbre au monde, qui lui même est apparu soulagé d'avoir réussi ce pour quoi il était venu à Londres: devenir une légende.


Première publication : 06/08/2012

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    L'Éthiopienne Tiki Gelana médaillée d'or du marathon

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Amputé des jambes, Oscar Pistorius se qualifie pour les demi-finales du 400m

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)