Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Afrique

Attaque meurtrière à la frontière israélo-égyptienne, plusieurs membres du commando tués

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2012

Une dizaine d'hommes armés a ouvert le feu et tué 16 gardes-frontière égyptiens, dimanche, aux abords d'un poste-frontière israélo-égyptien, avant d'entrer sur le territoire israélien. Plusieurs membres du commando ont été tués.

AFP - Cinq membres d'un commando qui ont attaqué dimanche un poste-frontière entre l'Egypte et Israël, tuant 16 gardes-frontière égyptiens, avant de pénétrer avec un véhicule blindé sur le territoire israélien ont été tués, a indiqué lundi un porte-parole de l'armée.

Les assaillants appuyés par des tirs de mortier de Gaza

L'armée égyptienne a affirmé lundi que les auteurs de l'attaque qui a fait 16 morts parmi des gardes-frontière la veille dans le Sinaï avaient été appuyés au moment de l'assaut par des tirs de mortier provenant de l'enclave palestinienne de Gaza.

"Au moment de l'attaque, des éléments de la bande de Gaza ont aidé en tirant des obus de mortier sur la région du terminal de Karm Abou Salem", a dit l'armée dans un communiqué.

"Les corps de ces cinq hommes qui portaient des armes ont été retrouvés par l'armée israélienne", a ajouté le porte-parole sans donner d'autres précisions.

Des hommes armés se sont emparés dimanche de deux blindés à un barrage près de la frontière israélo-égyptienne, avant d'ouvrir le feu sur le poste-frontière, a indiqué un responsable de la sécurité égyptienne. Ils étaient environ une dizaine et étaient armés de grenades, de mitraillettes et de lance-roquettes, selon lui.

Seize gardes-frontière égyptien ont été tués, d'après le ministère de la Santé.

Les assaillants ont ensuite réussi à pénétrer sur le territoire israélien avec l'un des blindés, près du poste-frontière de Karm Abou Salem (Kerem Shalom, en hébreu), avant d'être neutralisés.

Le président égyptien Mohamed Morsi s'est engagé dans la nuit à reprendre en main le Sinaï, où la situation s'est dégradée depuis la révolte qui a renversé son prédécesseur Hosni Moubarak début 2011.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a pour sa part estimé que l'assaut soulignait "la nécessité pour les autorités égyptiennes d'agir fermement pour rétablir la sécurité et lutter contre le terrorisme dans le Sinaï".

La réaction du ministre israélien de la Défense Ehud Barak
Un haut responsable égyptien de la sécurité a accusé des "jihadistes" venus de la bande de Gaza voisine d'être derrière l'attaque.

En réaction à l'attaque, l'Egypte a décidé de fermer "sine die" le terminal de Rafah, à sa frontière avec Gaza, selon les médias officiels. Le terminal est l'unique point de passage entre le territoire palestinien, contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël.

Le son côté, la police du Hamas a annoncé avoir fermé tous les tunnels de contrebande pour éviter toute fuite des membres du commando de l'Egypte vers Gaza.

Première publication : 06/08/2012

  • ÉGYPTE

    Au moins 13 gardes-frontière égyptiens tués dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Bras de fer avec l'armée : Mohamed Morsi rentre dans le rang

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président Mohamed Morsi annule la dissolution de l'Assemblée du peuple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)