Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

SPORT

Usain Bolt : "J’ai donné le meilleur de moi-même"

©

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 06/08/2012

Le roi Usain Bolt a continué d’écrire sa légende en conservant dimanche sa couronne olympique sur 100 m, la distance reine, avec à la clé le deuxième chrono de l'histoire (9'63), à cinq centièmes de son propre record du monde.

Le Jamaïcain Usain Bolt rejoint une autre légende de l’athlétisme, Carl Lewis, jusque-là seul athlète à avoir su conserver le titre suprême du 100 m (en 1984 et en 1988). Mais à la différence de l’Américain, "la Foudre" Bolt a vécu le frisson magique de franchir deux fois en vainqueur la ligne d'arrivée. Carl Lewis avait dû, lui, attendre le déclassement du Canadien Ben Johnson pour être finalement désigné vainqueur, à Séoul en 1988.

En une ligne droite fulgurante, Usain Bolt a prouvé, dimanche, sur la piste olympique du stade de Stratford, qu'il restait l'homme le plus rapide de la planète. En 9 secondes et 63 centièmes, le désormais quadruple champion olympique (deux fois sur 100 m, une fois sur 200 m et sur 4x100 m) a effacé d'un trait des mois de doutes, nés d'un faux départ retentissant en finale des mondiaux de Daegu l'an passé.

"L'heure de faire un grand truc"

"Je mentirais si je disais que je n'y pensais pas aujourd'hui. Mais quand je suis arrivé sur la piste, que le public a crié mon nom, je n'y ai plus pensé. C'était l'heure de faire un grand truc."

Et quel truc ! Le Jamaïcain de 25 ans a effectué la deuxième course la plus rapide de l'histoire, à cinq centièmes de son propre record du monde établi en 2009 aux Championnats du monde de Berlin (9’58).

Pourtant, le départ de Bolt ne fut pas fulgurant (5e temps de réaction) : "Je suis un peu resté dans les blocks, ce n’est pas le meilleur départ de ma carrière. Mais mon coach m'avait dit avant la course : ‘Ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c'est sur la fin.’" Dès la mi-course, le prodige de Trelawny (Jamaïque) avait déjà rattrapé son retard et prenait les commandes de cette finale pour ne plus les lâcher. Ecoutez sa réaction au micro de RFI :

JO 2012 - Usain Bolt, champion olympique 100m : "J’ai donné le meilleur de moi-même"

Son plus sérieux rival et partenaire d'entraînement, Yohan Blake, n’a rien pu faire pour empêcher le triomphe de son compatriote. Le champion du monde 2011 termine 2e, en 9’75 (égalant la meilleure performance de sa carrière), devant l'Américain Justin Gatlin, champion olympique à Athènes il y a huit ans. À l'exception d'Asafa Powell, qui s’est blessé durant ce 100 m, les sept autres finalistes ont réalisé la performance de courir sous les 10 secondes.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats arrivent, je réponds présent", a confié Bolt après sa course.

Pour l'occasion, le public a, lui aussi, répondu présent : 80 000 personnes en transe ont scandé, à l’issue de ce 100 m, le prénom du Jamaïcain le plus célèbre du monde, LA star universelle de l’athlétisme, le géant (1,95 m, 94 kg) Usain Bolt.

Le détenteur des records du monde des 100m et 200m peut désormais asseoir encore un peu plus sa légende en s’alignant sur le demi-tour de piste, dont le coup d'envoi des séries sera donné mardi. En cas de victoire, la "Foudre" Bolt deviendrait le premier homme à réaliser deux fois le doublé 100 m - 200 m lors de deux Jeux consécutifs. Sans compter que le Jamaïcain remettra également son titre en jeu sur le relais 4x100 m...

Première publication : 06/08/2012

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Dwain Chambers ou le retour d’un dopé repenti

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)