Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

SPORT

Usain Bolt : "J’ai donné le meilleur de moi-même"

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 06/08/2012

Le roi Usain Bolt a continué d’écrire sa légende en conservant dimanche sa couronne olympique sur 100 m, la distance reine, avec à la clé le deuxième chrono de l'histoire (9'63), à cinq centièmes de son propre record du monde.

Le Jamaïcain Usain Bolt rejoint une autre légende de l’athlétisme, Carl Lewis, jusque-là seul athlète à avoir su conserver le titre suprême du 100 m (en 1984 et en 1988). Mais à la différence de l’Américain, "la Foudre" Bolt a vécu le frisson magique de franchir deux fois en vainqueur la ligne d'arrivée. Carl Lewis avait dû, lui, attendre le déclassement du Canadien Ben Johnson pour être finalement désigné vainqueur, à Séoul en 1988.

En une ligne droite fulgurante, Usain Bolt a prouvé, dimanche, sur la piste olympique du stade de Stratford, qu'il restait l'homme le plus rapide de la planète. En 9 secondes et 63 centièmes, le désormais quadruple champion olympique (deux fois sur 100 m, une fois sur 200 m et sur 4x100 m) a effacé d'un trait des mois de doutes, nés d'un faux départ retentissant en finale des mondiaux de Daegu l'an passé.

"L'heure de faire un grand truc"

"Je mentirais si je disais que je n'y pensais pas aujourd'hui. Mais quand je suis arrivé sur la piste, que le public a crié mon nom, je n'y ai plus pensé. C'était l'heure de faire un grand truc."

Et quel truc ! Le Jamaïcain de 25 ans a effectué la deuxième course la plus rapide de l'histoire, à cinq centièmes de son propre record du monde établi en 2009 aux Championnats du monde de Berlin (9’58).

Pourtant, le départ de Bolt ne fut pas fulgurant (5e temps de réaction) : "Je suis un peu resté dans les blocks, ce n’est pas le meilleur départ de ma carrière. Mais mon coach m'avait dit avant la course : ‘Ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c'est sur la fin.’" Dès la mi-course, le prodige de Trelawny (Jamaïque) avait déjà rattrapé son retard et prenait les commandes de cette finale pour ne plus les lâcher. Ecoutez sa réaction au micro de RFI :

JO 2012 - Usain Bolt, champion olympique 100m : "J’ai donné le meilleur de moi-même"

Son plus sérieux rival et partenaire d'entraînement, Yohan Blake, n’a rien pu faire pour empêcher le triomphe de son compatriote. Le champion du monde 2011 termine 2e, en 9’75 (égalant la meilleure performance de sa carrière), devant l'Américain Justin Gatlin, champion olympique à Athènes il y a huit ans. À l'exception d'Asafa Powell, qui s’est blessé durant ce 100 m, les sept autres finalistes ont réalisé la performance de courir sous les 10 secondes.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats arrivent, je réponds présent", a confié Bolt après sa course.

Pour l'occasion, le public a, lui aussi, répondu présent : 80 000 personnes en transe ont scandé, à l’issue de ce 100 m, le prénom du Jamaïcain le plus célèbre du monde, LA star universelle de l’athlétisme, le géant (1,95 m, 94 kg) Usain Bolt.

Le détenteur des records du monde des 100m et 200m peut désormais asseoir encore un peu plus sa légende en s’alignant sur le demi-tour de piste, dont le coup d'envoi des séries sera donné mardi. En cas de victoire, la "Foudre" Bolt deviendrait le premier homme à réaliser deux fois le doublé 100 m - 200 m lors de deux Jeux consécutifs. Sans compter que le Jamaïcain remettra également son titre en jeu sur le relais 4x100 m...

Première publication : 06/08/2012

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Dwain Chambers ou le retour d’un dopé repenti

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)