Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Londres rend hommage aux Israéliens tués lors des JO de Munich

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2012

Le Premier ministre britannique a rendu hommage, lundi, aux 11 Israéliens tués lors des JO de Munich en 1972. Deux veuves, présentes lors de la commémoration, avaient demandé, en vain, une minute de silence lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

AFP - Le Premier ministre britannique David Cameron a rendu hommage, lundi, aux 11 Israéliens tués il y a quarante ans lors des jeux Olympiques de 1972 à Munich, lors d'une commémoration.

"Cette soirée marque le quarantième anniversaire d'un des jours les plus noirs de l'histoire des jeux Olympiques", a indiqué le Premier ministre, lors d'une cérémonie à l'Hôtel de ville, organisée par le Comité national olympique israélien et l'ambassade d'Israël en présence de deux veuves d'athlètes tués à Munich.

"Alors que le monde est rassemblé à Londres pour célébrer les Jeux, et les valeurs qu'ils représentent, il est juste que nous fassions un pause pour nous souvenir des 11 athlètes israéliens qui ont perdu si tragiquement la vie quand ces valeurs ont été attaquées à Munich il y a 40 ans", a souligné M. Cameron.

Deux veuves de sportifs israéliens tués en 1972, Ankie Spitzer et Ilana Romano, ont fait le déplacement pour le quarantième anniversaire de la prise d'otage qui avait tourné au bain de sang. Elles se sont battues en vain pour que la mémoire des 11 Israéliens soit honorée avec une minute de silence lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

Le CIO a observé une minute de silence lors d'une cérémonie d'inauguration du Mur de la Trêve olympique, en l'absence de tout représentant israélien, ce qui avait provoqué leur colère.

Le Premier ministre britannique avait annoncé le 26 juillet, en pleine polémique, qu'il marquerait l'anniversaire de "cette tragédie avec une commémoration spéciale".

David Cameron a rappelé que "la Grande-Bretagne sera toujours un ami loyal d'Israël", appelant également à se souvenir des "six vacanciers israéliens tués dans l'explosion d'un attentat suicide en Bulgarie le mois dernier".

Il a souligné que "le peuple britannique sait ce que cela signifie de souffrir aux mains de terroristes", rappelant les attentats de juillet 2005 à Londres, "lorsque notre euphorie d'avoir emporté les JO-2012 a été brutalement mise en pièces en 24 heures par les attentats terroristes contre les transports publics londoniens qui ont tué 52 hommes et femmes innocents".

Le 5 septembre 1972, la prise d'otages d'athlètes et entraîneurs israéliens par les membres de l'organisation palestinienne "Septembre noir" s'était soldée par la mort de 11 Israéliens, cinq membres du commando et un policier ouest-allemand.

Première publication : 06/08/2012

  • JO

    Londres-2012 : ces records dont personne ne parle

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Londres-2012 : quand la Russie passe à côté des Jeux

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Usain Bolt décroche l'or et conforte sa place au panthéon de l'athlétisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)