Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

EUROPE

Le gouvernement roumain remanié après la démission du ministre de l'Intérieur

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2012

Quelques heures après la démission du ministre de l'Intérieur Ioan Rus, le Premier ministre Victor Ponta a annoncé un remaniement ministériel. Le référendum de destitution du président Traian Basescu est à l'origine de cette crise politique.

AFP - Le Premier ministre roumain Victor Ponta a annoncé lundi un remaniement de son gouvernement de centre gauche après la démission du ministre de l'Intérieur Ioan Rus, au coeur d'une polémique sur l'organisation du référendum de destitution du président Traian Basescu.

M. Ponta a notamment désigné un nouveau ministre de l'Intérieur, en la personne de Mircea Dusa, ancien ministre chargé des Relations avec le Parlement.

Le ministre de la Justice Titus Corlatean a été nommé à la tête des Affaires étrangères, en remplacement d'Andrei Marga, tandis que son portefeuille a été confié à une juge, Mona Pivniceru.

Un sénateur de l'Union sociale libérale (USL, majorité au pouvoir), Dan Sova, ancien porte-parole de M. Ponta, sera chargé des Relations avec le Parlement.

"J'aurais souhaité que le gouvernement formé en mai (après le renversement par une motion de censure du gouvernement de centre droit, ndlr) reste en place jusqu'aux élections législatives prévues en novembre", a déclaré M. Ponta au cours d'une conférence de presse.

"Mais la situation exceptionnelle provoquée par les actions du président suspendu Traian Basescu nous ont contraints de nous adapter", a-t-il ajouté.

M. Rus avait annoncé sa démission dans la matinée, dénonçant des pressions "inacceptables".

"J'ai présenté ma démission pour mon honneur", a déclaré à la presse M. Rus, membre de l'USL, en fustigeant les "critiques et pressions", après le référendum, de M. Basescu mais aussi du président intérimaire Crin Antonescu.

Première publication : 06/08/2012

  • ROUMANIE

    Le président Traian Basescu échappe à la destitution

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    La destitution du président Basescu a peu mobilisé les électeurs roumains

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    "En Roumanie, il n’y a pas de notion de contrat démocratique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)