Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Un soldat français tué et un autre blessé dans la province de Kapisa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2012

À l'heure du retrait des troupes françaises en Afghanistan, un sous-officier du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry a été tué au cours d'une opération de l'armée afghane, dans la province de Kapisa. Un autre soldat a été blessé.

AFP - Un sous-officier français du 13e bataillon de chasseurs alpin de Chambéry a été tué au cours d'une opération de l'armée afghane dans la province de Kapisa, dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'Elysée mardi dans un communiqué.

Un second soldat français a été blessé mais est "hors de danger", a précisé la présidence, qui rappelle que le retrait des "forces combattantes" françaises "a commencé et sera achevé, comme prévu, à la fin de cette année".

Le président François Hollande, cité par le communiqué, a exprimé sa "vive émotion" après ce décès qui porte à 88 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention française et alliée dans ce pays fin 2001.

"Il faisait partie d'une équipe d'assistance qui conseille les unités afghanes", a précisé l'Elysée.

"Ce tragique événement affecte à nouveau nos troupes engagées dans la défense de la transition démocratique en Afghanistan", poursuit la présidence.

"Je salue le courage et le dévouement des troupes françaises en Afghanistan, qui oeuvrent tous les jours pour la paix et la stabilité dans ce pays", a poursuivi François Hollande, adressant ses "sincères condoléances" à la famille du soldat tué et souhaitant un "rapide rétablissement" au blessé.

La France compte anticiper le retrait de ses forces "combattantes" d'Afghanistan, soit 2.000 hommes, selon un calendrier arrêté par François Hollande.

Près de 4.000 soldats français étaient présents dans ce pays à la mi-2011. Ils ne devraient plus être que 1.400 fin décembre 2012, deux ans avant le départ prévu des dernières troupes de la force internationale de l'Otan (Isaf).

 

Première publication : 07/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Trois soldats de l'Otan tués lors de deux attaques perpétrées dans l'est de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • FRANCE

    Hollande rend hommage aux soldats français morts en Afghanistan

    En savoir plus

  • FRANCE

    À Kaboul, François Hollande défend le retrait des troupes françaises d'Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)