Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Le scrutin algérien s'achève sur fond de violences

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

Afrique

Aucun accord trouvé sur l’envoi d’une "force neutre" dans l’est de la RDC

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2012

A l'issue du sommet de Kampala, les représentants des pays des Grands Lacs n'ont pas avancé sur la mise en place d'une "force internationale neutre" pour éradiquer les groupes armés de l'est de la RDC. Ils se retrouveront dans quatre semaines.

AFP - Le sommet des Etats des Grands Lacs s'est achevé mercredi à Kampala, sans que le communiqué final ne fasse état de progrès sur la définition des contours de la future "force neutre" censée "éradiquer" les groupes armés dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les explications du directeur d'International Crisis Group pour l'Afrique centrale, Thierry Vircoulon

Les présidents de la RDC Joseph Kabila et du Rwanda Paul Kagame - qui s'accusent mutuellement de soutenir des groupes armés hostiles - et les autres pays participants "se retrouveront dans quatre semaines", a déclaré le président ougandais Yoweri Museveni, en clôturant le sommet, commencé la veille.

Les dirigeants de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) ont mis sur pied un "sous-comité" ministériel chargé de "fournir des détails sur la mise en oeuvre de la force internationale neutre", selon le communiqué.

Le "sous-comité", présidé par le ministre ougandais de la Défense et composé de ses homologues d'Angola, du Burundi, du Congo, de RDC, du Rwanda et de Tanzanie, devra également "proposer des mesures urgentes concrètes pour permettre un arrêt complet des combats" dans l'est de la RDC, selon le texte du communiqué final.

MM. Kabila et Kagame avaient tous deux accepté mi-juillet le "principe" d'une force impartiale dans l'est de la RD Congo, lors d'un précédent sommet de la CIRGL organisé en marge d'un sommet de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba.

Mais reste à définir la structure et les modalités opérationnelles d'une telle force, censée combattre les mutins congolais du M23, ainsi que les rebelles hutus rwandais des Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR), hostiles au régime du président Kagame.

Une tâche d'autant plus difficile que Kinshasa et Kigali ont une conception très différente de ladite force censée également surveiller leur frontière commune.

D'après l'ONU, le Rwanda soutient les rebelles du M23.

Première publication : 08/08/2012

  • RD CONGO

    Quels sont les groupes armés qui sévissent dans l'est de la RDC ?

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Kigali et Kinshasa s'accordent sur le déploiement d'une force "neutre" dans l'est du pays

    En savoir plus

  • RDC

    L'armée congolaise et l'ONU bombardent des bases rebelles dans le Nord-Kivu

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)