Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les lycéennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

Afrique

Le CNT libyen remet le pouvoir à la nouvelle assemblée élue

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2012

Le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, a remis symboliquement le pouvoir, mercredi soir, au membre le plus âgé de l'assemblée issue des élections du 7 juillet, premier scrutin libre en Libye.

Reuters - La nouvelle assemblée nationale élue en juillet a pris officiellement ses fonctions mercredi en Libye, première transmission non violente du pouvoir dans l'histoire moderne du pays qui se trouve toutefois dans à un climat de violence accrue.

Lors d'une cérémonie sous haute surveillance organisée tard dans la soirée à Tripoli, le Conseil national de transition (CNT), bras politique des forces de l'opposition qui ont renversé Mouammar Kadhafi il y a un an, a remis le pouvoir au Congrès national général, élu en juillet.



Le président du CNT, Moustafa Abdel Djalil, a symboliquement transmis les rênes du pouvoir au membre le plus âgé de la nouvelle assemblée de 200 membres, Mohammed Ali Salim.

"Le Conseil national de transition remet les pouvoirs constitutionnels pour diriger l'Etat au Congrès national général, qui, à partir de maintenant, est le seul représentant légitime du peuple libyen", a déclaré Abdel Djalil sous les vivats.

Dans son discours, il a estimé que des "erreurs" avaient été commises lors de la période de transition, un moment "exceptionnel". Les questions de sécurité et de désarmement n'ont pas été résolues à temps, a-t-il dit.

Une foule importante s'est rassemblée sur la place des Martyrs de Tripoli pour célébrer la passation alors que des feux d'artifice illuminaient la nuit.

Les 200 élus, qui ont prêté serment, doivent maintenant nommer un nouveau Premier ministre qui sera chargé de constituer un gouvernement, tandis que le CNT sera dissous. La nouvelle assemble conduira également la Libye vers des nouvelles élections législatives une fois achevée la rédaction d'une nouvelle constitution.

La coalition libérale menée par Mahmoud Djibril, qui a occupé la fonction de Premier ministre pendant la guerre, a remporté 39 des 80 sièges réservés aux partis politiques tandis que ses concurrents islamistes, le Parti de la justice et de la reconstruction (PJR), émanation politique des Frères musulmans, en a remporté 17.

Dans la nouvelle assemblée où les décisions les plus importantes devront être prises à la majorité des deux tiers, l'Alliance des forces nationales (AFN) de Mahmoud Djibril et le PJR vont devoir nouer des alliances avec les indépendants, à qui étaient réservés 120 sièges, et les petits partis.

Certains indépendants, méfiants envers les deux principaux partis, ont évoqué la possibilité de former leur propre coalition.

Le processus de transition a été émaillé de violents incidents lors de la semaine écoulée, notamment un attentat à la voiture piégée près des bureaux de la police militaire à Tripoli, qui ont mis en lumière l'équilibre précaire qui règne dans le pays.

En outre, tout une série de groupes armés refusent de remettre leurs armes.

Dimanche, les forces de sécurité ont abattu trois hommes armés soupçonnés d'être derrière sept attentats à la bombe manqués. Ce même jour, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) annonçait qu'il suspendait ses activités à Benghazi et à
Misrata après l'attaque d'un de ses sites à la grenade.

La date de passation du pouvoir en Libye est symbolique. Elle correspond au 20 Ramadan, le mois musulman du jeûne, dans le calendrier musulman. L'an dernier, le 20 Ramadan tombait le 20 août, le jour où les rebelles ont pris Tripoli, forçant Mouammar Kadhafi à la fuite.

Première publication : 08/08/2012

  • LIBYE

    Législatives : les libéraux remportent une quarantaine de sièges à l'Assemblée

    En savoir plus

  • LIBYE - REPORTAGE

    À Benghazi, la démocratie ne pâlit pas devant les violences

    En savoir plus

  • LIBYE

    Mahmoud Jibril, l'homme qui veut rassembler les Libyens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)