Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Afrique

Le médiateur de la Cédéao rencontre les rebelles dans le nord du Mali

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2012

Le médiateur de la Cédéao a rencontré pour la première fois des rebelles islamistes du Mujuao et d'Ansar Dine à Gao, dans le nord du Mali. Il leur a demandé de rompre tout lien avec les "mouvements terroristes" pour que des pourparlers commencent.

REUTERS - Le médiateur dans la crise malienne s'est rendu pour la première fois mardi dans le nord du pays et a dit aux rebelles qui le contrôlent qu'ils devaient rompre leurs liens avec les "mouvements terroristes" comme Al Qaïda avant que des pourparlers de paix puissent commencer.

Des groupes intégristes musulmans contrôlent environ les deux tiers du Mali après avoir détourné la rébellion laïque des nationalistes touaregs.

Les explications de Serge Daniel

Profitant de la confusion qui a suivi le coup d'Etat militaire du 22 mars qui a renversé le président Amadou Toumani Touré dans la capitale Bamako, située dans le sud du Mali, les rebelles islamistes ont pu rapidement s'emparer de territoires dans le Nord.

En mai, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a engagé des contacts avec les rebelles et, alors que les projets d'intervention militaire sont pour l'instant restés lettre morte, la diplomatie a pris le devant de la scène.

Le médiateur de la Cédéao, le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, a rencontré les dirigeants du Mujuao (Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest), dans la ville de Gao et des responsables d'Ansar Dine qui a des liens avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), à Kidal.

"A ce stade, nous ne pouvons que promouvoir le dialogue et nous faisons tout ce que nous pouvons pour créer les conditions du dialogue", a déclaré le médiateur aux journalistes à son retour mardi soir dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

"Nous avons réitéré nos conditions d'une séparation entre Ansar Dine et les mouvements terroristes. Il n'y a pas encore eu pour l'instant de déclaration officielle de rupture des liens opérationnels, mais nous n'avons rien vu qui établisse une collaboration directe sur le terrain", a ajouté le ministre.

Le Niger, pays frontalier des zones contrôlées par les islamistes, a déclaré mardi que ses militaires avaient abattu quatre hommes armés venus du nord du Mali qui s'apprêtaient à commettre un enlèvement.

La Cédéao souhaite le déploiement d'une force d'intervention de 3.000 hommes au Mali pour restaurer la stabilité dans la capitale Bamako dans un premier temps et qui aiderait ensuite l'armée malienne à reconquérir le Nord.

Le mois dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l'unanimité une résolution soutenant les efforts de la Cédéao pour mettre fin à la crise dans le nord du Mali mais sans aller jusqu'à formellement soutenir une intervention militaire.

La France s'est dit prête à soutenir une intervention militaire au Mali.


 

Première publication : 08/08/2012

  • MALI

    Compaoré recevra "bientôt" les islamistes maliens

    En savoir plus

  • MALI

    La médiation burkinabè est à Gao pour rencontrer les islamistes maliens

    En savoir plus

  • MALI

    Bamako obtient un sursis pour former un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)