Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

Afrique

Le médiateur de la Cédéao rencontre les rebelles dans le nord du Mali

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2012

Le médiateur de la Cédéao a rencontré pour la première fois des rebelles islamistes du Mujuao et d'Ansar Dine à Gao, dans le nord du Mali. Il leur a demandé de rompre tout lien avec les "mouvements terroristes" pour que des pourparlers commencent.

REUTERS - Le médiateur dans la crise malienne s'est rendu pour la première fois mardi dans le nord du pays et a dit aux rebelles qui le contrôlent qu'ils devaient rompre leurs liens avec les "mouvements terroristes" comme Al Qaïda avant que des pourparlers de paix puissent commencer.

Des groupes intégristes musulmans contrôlent environ les deux tiers du Mali après avoir détourné la rébellion laïque des nationalistes touaregs.

Les explications de Serge Daniel

Profitant de la confusion qui a suivi le coup d'Etat militaire du 22 mars qui a renversé le président Amadou Toumani Touré dans la capitale Bamako, située dans le sud du Mali, les rebelles islamistes ont pu rapidement s'emparer de territoires dans le Nord.

En mai, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a engagé des contacts avec les rebelles et, alors que les projets d'intervention militaire sont pour l'instant restés lettre morte, la diplomatie a pris le devant de la scène.

Le médiateur de la Cédéao, le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, a rencontré les dirigeants du Mujuao (Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest), dans la ville de Gao et des responsables d'Ansar Dine qui a des liens avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), à Kidal.

"A ce stade, nous ne pouvons que promouvoir le dialogue et nous faisons tout ce que nous pouvons pour créer les conditions du dialogue", a déclaré le médiateur aux journalistes à son retour mardi soir dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

"Nous avons réitéré nos conditions d'une séparation entre Ansar Dine et les mouvements terroristes. Il n'y a pas encore eu pour l'instant de déclaration officielle de rupture des liens opérationnels, mais nous n'avons rien vu qui établisse une collaboration directe sur le terrain", a ajouté le ministre.

Le Niger, pays frontalier des zones contrôlées par les islamistes, a déclaré mardi que ses militaires avaient abattu quatre hommes armés venus du nord du Mali qui s'apprêtaient à commettre un enlèvement.

La Cédéao souhaite le déploiement d'une force d'intervention de 3.000 hommes au Mali pour restaurer la stabilité dans la capitale Bamako dans un premier temps et qui aiderait ensuite l'armée malienne à reconquérir le Nord.

Le mois dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l'unanimité une résolution soutenant les efforts de la Cédéao pour mettre fin à la crise dans le nord du Mali mais sans aller jusqu'à formellement soutenir une intervention militaire.

La France s'est dit prête à soutenir une intervention militaire au Mali.


 

Première publication : 08/08/2012

  • MALI

    Compaoré recevra "bientôt" les islamistes maliens

    En savoir plus

  • MALI

    La médiation burkinabè est à Gao pour rencontrer les islamistes maliens

    En savoir plus

  • MALI

    Bamako obtient un sursis pour former un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)