Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

La première photo couleur de Mars par Curiosity

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2012

Le robot Curiosity a envoyé une première image en couleur de Mars. Deux jours après l'arrivée du rover sur cette planète, cette photo montre que ses instruments fonctionnent parfaitement.

REUTERS - Quelques heures après son arrivée sur Mars, le robot Curiosity a transmis la première image en couleur de son environnement tandis qu'un engin-soeur en orbite photographiait les déchets divers laissé par le rover au cours de sa périlleuse descente, ont annoncé les scientifiques mardi.

L'image transmise par Curiosity montre le mur nord et le pourtour du cratère de Gale où l'engin à propulsion nucléaire s'est posé dimanche dans la nuit (lundi 05h30 GMT) au terme d'un voyage dans l'espace de plus de huit mois.

La première image couleur de Mars



La photo prouve que l'un des principaux instruments du rover, un caméra-appareil photo du nom de Mars Hand Lens Imager (MAHLI) fixée au bout de son bras mécanique est en bon ordre de marche.

Conçu pour prendre des images précises et agrandies de roches et autres objets martiens, ainsi que des paysages, la caméra reste pour l'instant stockée à l'intérieur de Curiosity.

Mais une fois qu'elle sera complètement opérationnelle, les scientifiques pourront l'utiliser pour fixer des détails très fins avec une résolution pouvant aller jusqu'à 13,9 microns par pixel.

ESPACE
La première mission de Curiosity est de rechercher les preuves que la planète la plus proche de la Terre abrite, ou a abrité, les ingrédients clés nécessaires à l'évolution de la vie microbienne.

Avant cela, les contrôleurs de la mission au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa en Californie ont l'intention de faire subir au rover et à ses instruments tests et vérifications diverses pendant plusieurs semaines avant que la véritable exploration scientifique puisse commencer.

Au lendemain de l'"amarsissage", l'engin mis en orbite autour de la Planète rouge a survolé la scène à 300 km d'altitude et montré aux scientifiques un sol jonché des rebus des divers équipements utilisés pour positionner Curiosity sur le cratère de Gale.

Une image transmise par l'engin en orbite, le Mars Reconnaissance Orbiter, montre l'écran de chaleur dans une région parsemée de petits cratères, tandis que Curiosity est entourée de collines arrondies et de moins de cratères. Vers le nord, un troisième type de terrain est parsemé de buttes et de trous.

Première publication : 08/08/2012

  • ESPACE

    Le robot Curiosity s'est posé sur Mars avec succès

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity en phase d’approche de la planète Mars

    En savoir plus

  • CHINE

    La Chine envoie pour la première fois une astronaute dans l'espace

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)