Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

L'un des fers de lance du "printemps érable" québecois démissionne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2012

Gabriel Nadeau-Dubois (photo), le co-porte-parole de la Classe, l'un des syndicats étudiants les plus radicaux du "printemps érable", souhaite ainsi donner un nouvel élan au mouvement.

AFP - L'un des principaux dirigeants du mouvement étudiant québécois contre la hausse des frais de scolarité, Gabriel Nadeau-Dubois, a annoncé jeudi sa démission de ses fonctions de co-porte-parole de la Classe, le plus radical des syndicats étudiants.

Celui dont le conflit avait fait, à 21 ans, une vedette des médias et la bête noire des libéraux au pouvoir, commente son départ dans une lettre ouverte publiée dans le quotidien Le Devoir.

"Il est maintenant temps que d'autres prennent la relève", explique-t-il.



Affirmant que sa décision "n'est motivée ni par l'amertume ni par le désespoir", il assure qu'il continuera à militer au sein de la Classe (Coalition large de l'association pour une solidarité syndicale étudiante) "dans la rue et les assemblées".

Gabriel Nadeau-Dubois lance aussi une violente attaque contre le Premier ministre libéral sortant Jean Charest, engagé actuellement dans la campagne électorale pour les législatives du 4 septembre prochain.

"Je pars avec un seul regret, quitter mes fonctions alors que le Québec est toujours dirigé par Jean Charest, un Premier ministre méprisant et violent envers le Québec et sa jeunesse", écrit M. Nadeau-Dubois.

Mais, poursuit-il, "le climat d'ébullition politique et sociale que nous avons contribué à mettre en place au Québec doit impérativement se poursuivre dans les prochains mois et les prochaines années. Les critiques soulevées par la jeunesse québécoise ce printemps sont beaucoup trop profondes pour être réglées par une campagne électorale de 35 jours".

"Nous avons contesté le tout-à-l'économie des libéraux", se félicite le jeune militant.

Son départ intervient alors que les étudiants commencent à tenir des assemblées générales pour se prononcer sur l'opportunité de reprendre la grève lors de la rentrée anticipée commençant la semaine prochaine.

De l'avis des commentateurs locaux, un redémarrage du conflit étudiant dans le contexte de la campagne électorale rendrait service à M. Charest, sa position en la matière étant approuvée par une majorité de Québécois.
 

Première publication : 09/08/2012

  • CANADA

    Montréal : la police disperse violemment une manifestation étudiante

    En savoir plus

  • CANADA

    Québec : les négociations entre le gouvernement et les étudiants dans l'impasse

    En savoir plus

  • CANADA

    "Deux conceptions de l’éducation s’affrontent aujourd’hui au Québec"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)