Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

asie

Trois soldats américains tués dans le sud de l'Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2012

Au moins trois soldats des forces spéciales américaines ont été tués par un homme portant l'uniforme afghan dans la province d'Helmand, dans le sud du pays. Plus de 20 attaques similaires ont été perpétrées depuis janvier.

AFP - Au moins trois soldats américains ont été tués vendredi dans le sud de l'Afghanistan par un homme portant un uniforme afghan, selon l'armée américaine et les autorités locales.

Il s'agit de la troisième attaque de ce type cette semaine, une tendance préoccupante pour l'Otan qui forme les forces afghanes avec l'objectif de les voir assurer la sécurité du pays à sa place d'ici à la fin 2014, date du retrait prévu de la force internationale.

"Il y a eu un incident ce matin, au cours duquel un homme vêtu d'un uniforme afghan a tiré sur des militaires américains dans le district de Sangin de la province du Helmand. Trois soldats américains sont morts", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'armée américaine en Afghanistan.

Selon le chef de l'administration de Sangin, Mohammad Sharif, qui parle lui de quatre Américains tués, ces derniers sont tombés dans un piège.

"La nuit dernière, un commandant de police a invité quatre membres des forces spéciales américaines à dîner dans son poste de contrôle. Les quatre américains ont été tués, et le commandant de police s'est enfui", a-t-il indiqué.

Sangin est l'un des bastions traditionnels des rebelles talibans dans le sud afghan. Chassées du pouvoir par les Occidentaux à la fin 2001, les talibans combattent depuis le gouvernement de Kaboul et son allié de la force internationale de l'Otan (Isaf), dirigée par les Américains.

Jeudi déjà un militaire afghan avait retourné son arme contre des soldats de la force internationale de l'Otan (Isaf) dans une province proche de Kaboul, sans en tuer aucun selon l'Isaf, qui n'a pas précisé s'il y avait eu des blessés.

Mardi, un militaire américain avait été tué dans l'est par deux hommes portant l'uniforme afghan. Selon un responsable militaire américain, les deux tireurs sont en prison et une enquête est en cours pour déterminer s'ils sont des rebelles talibans infiltrés.

Les attaques de soldats ou policiers afghans contre leurs alliés de l'Isaf se sont multipliées depuis un an, compliquant la tâche de l'Isaf et jetant de sérieux doutes sur la faisabilité de la transition sécuritaire prévue à la fin 2014.

Plus de 30 soldats de l'Isaf, qui en compte quelque 130.000 au total, sont morts en 2012 dans près de 25 attaques de ce genre au total.

Les talibans s'attribuent la plupart des attaques, affirmant avoir infiltré leurs hommes dans les rangs de l'armée ou de la police afghane. Mais la différence culturelle, génératrice de conflits, joue également un rôle important dans ces "tirs amis".
 

Première publication : 10/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Un soldat français tué et un autre blessé dans la province de Kapisa

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Trois soldats de l'Otan tués lors de deux attaques perpétrées dans l'est de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Une vingtaine de camions de l'Otan détruits lors d'une attaque talibane

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)