Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

SPORT

C1 : Lille affrontera le FC Copenhague en barrages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2012

Les Dogues affronteront le FC Copenhague en barrages de la Ligue des champions, à l'issue du tirage au sort effectué vendredi à Nyon, siège suisse de l'UEFA. En cas de victoire sur les deux matches, Lille rejoindra la phase de poules de la C1.

AFP - Lille sera opposé en barrages de la Ligue des champions aux Danois du FC Copenhague (aller les 21-22 août; retour les 28-29 août), selon le tirage au sort effectué ce vendredi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse).

Si Lille franchit ces barrages, il connaîtra le 30 août, lors d'un nouveau tirage au sort, cette fois à Monaco, ses adversaires pour la phase de poules de la Ligue des champions. Les deux autres représentants français en C1, Montpellier et le Paris SG, intégreront la compétition directement en poules et connaîtront eux aussi leurs adversaires le 30 août.

Le président lillois Michel Seydoux voulait un adversaire dans un pays "pas trop loin, pas trop chaud" pour ces barrages. Son souhait a été exaucé, et Lille a tiré un des adversaires les plus faibles proposés.

Le LOSC jouera le match aller à domicile et le retour au Danemark. Les dates et heures exactes des matches aller et retour seront fixées plus tard dans l'après-midi de vendredi par l'UEFA.

La phase de poules de la Ligue des champions se déroulera ensuite des 18-19 septembre au 4-5 décembre. La finale est programmée cette saison à Londres à Wembley, le 25 mai 2013. Le tenant du titre est Chelsea.

L'an passé, en Ligue des champions, Lille avait terminé dernier d'une poule pourtant à sa portée, derrière l'Inter Milan, le CSKA Moscou et Trabzonspor. Le LOSC n'avait donc même pas été reversé en Europa League.

Le Grand Stade accueille la C1


Tirage au sort des barrages - C1

FC Bâle (SUI) - Cluj (ROM)

Helsingborg (SWE) - Celtic Glasgow (SCO)

BATE Borisov (BLR) - Kiryat Shmona (ISR)

Limassol (CYP) - Anderlecht (BEL)

Dinamo Zagreb (CRO) - Maribor (SLO)

Braga (POR) - Udinese (ITA)

Spartak Moscou (RUS) - Fenerbahçe (TUR)

Malaga (ESP) - Panathinaïkos (GRE)

Mönchengladbach (GER) - Dynamo Kiev (UKR)

Lille (FRA) - FC Copenhague (DEN)

A l'intersaison cet été, Lille a perdu sa perle, l'international belge Eden Hazard, parti à Chelsea.

Mais cette vente a rapporté 40 millions d'euros, un apport financier qui, ajouté à la livraison de son grand stade, permet au club de maintenir son plan de croissance.

Car dans l'esprit du président lillois Michel Seydoux, le meilleur arrive cet été avec l'entrée dans le Grand Stade, qui compte plus de 50.000 places, a coûté près de 300 millions d'euros et doit générer des recettes bien plus importantes que l'obsolète Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq.

Et le LOSC est un des rares clubs à avoir signé un bon mercato en enrôlant Marvin Martin (ex-Sochaux) et Salomon Kalou (ex-Chelsea).

La politique sportive de Lille a d'ailleurs été en quelque sorte consacrée par la première sélection dévoilée jeudi par le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, qui a retenu quatre joueurs du LOSC, Rio Mavuba, Mathieu Debuchy, Dimitri Payet et Martin, en vue de l'amical le 15 août au Havre contre l'Uruguay.

"Quatre lillois en équipe de France c'est historique. C'est une bonne chose pour la progression du club. On est tous content", a commenté Mavuba, qui n'avait plus joué en Bleu depuis mars 2007 et fait partie a priori des favoris pour porter le brassard des Bleus de Deschamps.

Première publication : 10/08/2012

COMMENTAIRE(S)