Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

FRANCE

Mouloud Aounit, figure de la lutte contre le racisme, est mort

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2012

D'abord simple militant associatif, Mouloud Aounit a dirigé le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) de 2004 à 2008. Il est mort des suites d'une tumeur au cerveau, à l'âge de 59 ans.

AFP - Mouloud Aounit, militant associatif et politique et ex-président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), est mort vendredi à l'âge de 59 ans, des suites d'une tumeur au cerveau à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris, a-t-on appris auprès de son entourage.

Le Mrap a rappelé que Mouloud Aounit, qui y avait adhéré en 1979, "laissera à tous ses compagnons et compagnes de militance le souvenir fort de celui qui aura jusqu'au bout refusé de renoncer".

"Il a consacré toute sa vie au combat contre le racisme, quels qu'en soient les victimes ou les auteurs, et aura marqué de manière profonde l'association antiraciste par son intense intérêt pour la vie et pour les gens, par sa curiosité intellectuelle, une vaste culture, une grande capacité de travail et un inlassable dévouement", a ajouté le Mrap dans un communiqué.

Né le 23 février 1953 à Timezrit, à l'époque de l'Algérie Française, Mouloud Aounit était arrivé très tôt à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), ville où il a fait toute sa carrière.

Il avait participé à la Marche des beurs pour l'égalité en 1983 et avait été élu au conseil régional d'Ile-de-France, à la tête de la liste présentée par le Parti communiste français en Seine-Saint-Denis.

Il avait été président du Mrap de 2004 à 2008 mais avait été contesté en raison de son engagement dans la campagne de la candidate communiste à l'élection présidentielle, Marie-George Buffet, puis à cause de son engagement privilégiant la lutte contre l'islamophobie.

Le cinéaste Jean-Michel Riera avait commencé à réaliser un documentaire sur cette grande figure de l'anti-racisme. "Il était malade depuis 18 mois et il était dans le coma depuis plus d'une semaine" a-t-il dit à l'AFP.

Marié et père de deux enfants, Mouloud Aounit était chevalier de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite.
 

Première publication : 10/08/2012

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Une marche silencieuse contre le racisme organisée à Paris

    En savoir plus

  • DISCRIMINATION

    L'ONU dénonce une "recrudescence notable du racisme" en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)