Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • En direct : Hollande annonce des frappes aériennes en Irak dans un délai "court"

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

SPORT

Londres-2012 : la Jamaïque règne sur le sprint mondial

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 10/08/2012

Le triomphe d'Usain Bolt, Yohan Blake et Warren Weir en finale du 200 m consacre la suprématie de la Jamaïque sur le sprint mondial. Premier homme à réaliser deux fois de suite le doublé olympique 100m-200m, Usain Bolt se retrouve, lui, sans rival.

C'est historique. Jusqu'à présent, jamais les Jamaïcains n'étaient parvenus à réaliser un triplé au Jeux olympiques. Depuis jeudi soir, c'est désormais chose faite : sur le podium du 200 m, le roi Usain Bolt était flanqué de ses compatriotes Yohan Blake et Warren Weir.

En 19"32 (4e temps de l’histoire), à seulement 13 centièmes de son propre record du monde, la "Foudre" Bolt a devancé son ami, concurrent et coéquipier d'entraînement Yohan Blake (19"44). Ce dernier, sacré champion du monde du 100 m en 2011, à Daegu, s'est adjugé sa deuxième médaille d'argent des Jeux après celle du 100 m, bien que celui que l'on surnomme "La Bête" ait battu Bolt sur 100 m et 200 m lors des sélections jamaïcaines pour les Jeux, en juin dernier, soulevant quelques interrogations quant aux capacités de Bolt à conserver ses titres à Londres. Toutefois, Blake n'a jamais réellement inquiété son partenaire d'entraînement et termine donc derrière lui dans les deux catégories. 

Arrivé troisième jeudi soir, Warren Weir, âgé de 22 ans comme Blake, est, lui, l'invité surprise de ce podium olympique. Sur 200 m, il n'est en effet passé sous les 20 secondes pour la première fois de sa carrière que lors des sélections olympiques jamaïcaines, fin juin. Pour arracher la médaille de bronze, Warren Weir a dû réaliser son record personnel (19"84).

"Je peux dire que je suis le plus grand. Le plus grand de tous les temps"

Quant au roi Usain Bolt, qui avait gardé sa couronne sur 100 m dimanche, il s'est adjugé son quatrième titre olympique de sprint consécutif après ses triomphes sur 100 m (9"69) et 200 m (19"30) lors des JO de Pékin, en 2008. À 25 ans, il récolte même sa 5e médaille d'or aux Jeux, si on ajoute celle du relais 4x100 m en 2008 avec la Jamaïque.

Mais l'immense palmarès du Jamaicain ne s'arrête pas là, car il détient aussi trois records du monde (9'58 sur 100 m, 19'19 sur 200 m et 37'04 sur le 4x100 m), trois titres mondiaux en individuel (100 et 200 m en 2009, 200 m en 2011) et deux en relais (4x100 m en 2009 et 2011).

Ainsi, il avait déclaré avant les JO de Londres qu'il deviendrait une "légende vivante" s'il défendait avec succès ses titres olympiques du sprint. Une prédiction qui s'est réalisée jeudi sur la piste du stade olympique de Stratford.

"Je n'ai plus rien à prouver. J'ai montré au monde que j'étais le meilleur", a déclaré le sprinteur à l'issue de sa course. "C'est mon heure de gloire. Je ne l'oublierai jamais. Certains doutaient de moi, mais moi, dans mon esprit, je n'ai jamais douté. J'ai rempli mon objectif. J'ai fait ce que personne n'avait fait auparavant. Mes deux titres, je les ai conservés. Donc, pour moi, je peux dire que je suis le plus grand. Le plus grand de tous les temps. Les gens se souviendront de moi, quoi qu'il puisse arriver."

Première publication : 10/08/2012

  • JO 2012

    Bolt conserve son titre sur 200m, Lemaitre finit à la 6e place

    En savoir plus

  • JO – ATHLÉTISME

    Usain Bolt : "J’ai donné le meilleur de moi-même"

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Le gène du sprint existe-t-il ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)