Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Moyen-orient

Bagdad somme Total de rompre ses liens avec le Kurdistan irakien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2012

Le vice-Premier ministre irakien a déclaré, dimanche, que le groupe français Total devra faire un choix entre un juteux contrat pétrolier à Halfaya, dans le sud de l’Irak, et ses activités d'exploration dans la région autonome du Kurdistan irakien.

AFP - Le géant pétrolier français Total doit rompre ses liens avec la région autonome du Kurdistan irakien (nord) ou vendre ses parts dans un champ pétrolier majeur dans le sud de l'Irak, a affirmé dimanche à l'AFP le vice-Premier ministre irakien.

L'Irak devient le deuxième producteur de l'OPEP devant l'Iran

L'Irak est devenu le deuxième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devant l'Iran, sa production s'élevant désormais à 3,2 millions de barils par jour, a annoncé dimanche le vice-Premier ministre irakien.

"La production pétrolière est désormais de 3,2 (millions b/j), plus élevée que d'autres pays comme l'Iran, les Emirats arabes unis et le Koweït", a déclaré aux journalistes Hussein al-Chahristani, vice-Premier ministre chargé de l'Energie.

L'Irak cherche à augmenter sa production et ses exportations de pétrole, principale source de revenus de l'Etat, alors que l'Iran est soumise à des sanctions économiques visant notamment son secteur pétrolier, en raison de son programme nucléaire controversé.

Source: AFP

"Pour clore cette affaire, il a été demandé (à Total) de se retirer du champ pétrolier de Halfaya (sud), en lui donnant la possibilité de vendre sa part à d'autres sociétés, ou bien de rompre son contrat avec le Kurdistan", a expliqué Hussein al-Chahristani, vice-Premier ministre chargé de l'Energie.

Il n'a pas précisé le délai fixé à Total pour prendre une décision.

Le Kurdistan a signé des dizaines de contrats pétroliers avec des compagnies étrangères sans l'approbation de Bagdad, qui exige que ce type de négociations passe à travers son ministère du Pétrole et considère comme illégal tout contrat conclu en dehors de ce circuit.

Total a annoncé le 31 juillet avoir signé un accord lui permettant de prendre part à l'exploration pétrolière au Kurdistan irakien.

"Total a annoncé qu'il avait signé des contrats au Kurdistan et à cause de cela, le ministère du Pétrole lui a dit qu'il enfreignait la loi irakienne", a souligné M. Chahristani.

"S'il met fin à son contrat avec le Kurdistan, il peut exploiter le champ d'Halfaya", a-t-il ajouté.

En juin, le gouvernement irakien avait prévenu les compagnies françaises que tout contrat avec Bagdad serait annulé si elles signaient d'autres contrats avec des autorités locales ou régionales.

Les relations entre le gouvernement irakien et les autorités du Kurdistan, région autonome du nord de l'Irak, sont au plus bas depuis plusieurs mois en raison notamment de profonds différends sur le dossier des hydrocarbures.
 

Première publication : 12/08/2012

  • OMAN

    Collision dans le détroit d'Ormuz entre un destroyer américain et un pétrolier

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Pétrole : comment les Émiratis entendent bien contourner l'Iran

    En savoir plus

  • SOUDAN - SUD SOUDAN

    Les deux Soudan trouvent un accord sur le pétrole

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)