Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Sports

Londres passe le relais à Rio lors d'une somptueuse cérémonie de clôture

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2012

Les Jeux de Londres se sont terminés en apothéose, dimanche soir, avec un impressionnant spectacle musical animé par plusieurs stars de la pop anglaise. La capitale britannique a ainsi passé le relais à Rio de Janeiro, où auront lieu les JO de 2016.

AFP - Les jeux Olympiques de Londres se sont terminés en apothéose dimanche soir avec une cérémonie de clôture 100% musicale, privée de la Reine mais avec la légende du football brésilien Pelé, pour un passage de relais en samba aux Jeux de Rio 2016.

A 22h50 GMT, le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, a officiellement clos les "17 jours inoubliables" des JO de Londres, des "Jeux joyeux et glorieux" qui ont montré au monde "le meilleur de l'hospitalité britannique".

"Et maintenant, selon la tradition, je proclame la clôture des Jeux de la XXXè Olympiade et je convie la jeunesse du monde à s'assembler dans quatre ans à Rio de Janeiro pour y célébrer avec nous les Jeux de la XXXIè Olympiade", a déclaré M. Rogge, avant que la vasque olympique ne s'éteigne doucement dans la nuit londonienne.

Peu de temps auparavant, le maire de Rio Eduardo Paes avait reçu le drapeau olympique de la part de son homologue de Londres, Boris Johnson, pour le passage de témoin traditionnel entre les villes organisatrices, des Jeux de 2012 à ceux de 2016.

Respectant la tradition, chacun des deux édiles avait agité le drapeau quatre fois, avant que ne soit joué l'hymne national brésilien et que le drapeau brésilien ne soit levé dans le stade olympique, à côté du drapeau grec.

Pas de Reine ni de OO7

Selon la tradition, cette dernière journée des Jeux de Londres avait d'abord débuté par le marathon, remporté par l'Ougandais Stephen Kiprotich, 23 ans. Puis elle s'était bouclée par le pentathlon moderne féminin, avec la victoire d'une Lituanienne de 28 ans, Laura Asadauskaite, la 302e et dernière médaillée d'or londonienne. Un hommage au baron français Pierre de Coubertin, créateur des Jeux de l'ère moderne et inventeur de ce sport, il y a un siècle exactement.

Les Jeux finis sur le terrain sportif, il ne restait plus alors qu'à fêter ces 17 jours de compétition et 302 médailles d'or. Après une cérémonie d'ouverture saluée dans le monde entier pour son humour et sa créativité, la fête de clôture se devait de surprendre.

Mais cela fut moins le cas, avec une absence regrettée, celle de la Reine. Si Elizabeth II avait estomaqué le public pour la cérémonie d'ouverture en se prêtant à un savant montage faisant croire à son parachutage avec James Bond au dessus du stade, elle n'était pas là dimanche soir. La reine était en vacances à Balmoral, en Ecosse, a précisé Buckingham Palace.

Pas de Reine donc, mais un Prince, Harry, pour assister au début du spectacle, avec vingt premières minutes pour balayer 150 ans de musique britannique, du classique au rock. Trente chansons célébrissimes choisies parmi plus de 1.000, chantées par des participants, en "live", dans un stade olympique transformé en moins de 24 heures en salle de concert.

Mme Beckham sur scène en Spice Girl

Madness, Ray Davis des Kinks, George Michael, Queen, "Imagine" via John Lennon sur grand écran, Pink Floyd, ou encore les Spice Girls, avec notamment l'ex "posh" désormais plus connue comme Mme David Beckham, ont ainsi figuré parmi les artistes invités. Avec en prime les Monty Pythons, un peu anachroniques dans un spectacle beaucoup moins déjanté qu'attendu.

Comme lors de la cérémonie d'ouverture, il avait été demandé au directeur artistique de faire moderne sans être dispendieux. Pari tenu, pour environ 15 millions de livres (19 M EUR environ), grâce à l'appui de 3500 volontaires et la bonne volonté des vedettes, payées une livre symbolique.

Sur scène, devant les 80.000 spectateurs du stade olympique de Stratford, les athlètes étaient également invités, médailles au cou pour les vainqueurs. Mais à la différence de la cérémonie d'ouverture, plus de délégations sagement rangées par ordre alphabétique désormais.

Les déguisements étaient de sortie, les appareils photos crépitaient, et les couleurs des tenues officielles se mélangaient allègrement, dans un gigantesque puzzle reconstituant le Union Jack britannique.

Première publication : 12/08/2012

  • JO - HANDBALL

    Les handballeurs français conservent leur titre olympique

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Marathon : l’Ougandais Stephen Kiprotich remporte la médaille d'or

    En savoir plus

  • JO - TAEKWONDO

    Anthony Obame : "C’est un moment historique pour le Gabon et l'Afrique !"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)