Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Afrique

Vingt membres présumés de Boko Haram tués par l'armée nigériane

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/08/2012

L’armée nigériane a affirmé, dimanche, avoir abattu 20 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe islamiste Boko Haram lors d'un raid à Maiduguri, dans le nord-est du pays. Un soldat a également été tué dans l'opération.

AFP - Les forces armées nigérianes ont tué dimanche 20 membres présumés du groupe islamiste Boko Haram à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, a déclaré à l'AFP un haut responsable de l'armée.

Un soldat a également été tué et deux autres ont été blessés dans la fusillade, a ajouté ce responsable, le commandant Victor Ebhaleme.

"Nous avons eu des informations selon lesquelles des membres présumés de Boko Haram étaient réunis à un endroit particulier de Maiduguri. Nos hommes se sont mobilisés, ce qui a conduit à une fusillade. Vingt terroristes présumés ont été tués tandis qu'un soldat est mort dans l'opération et que deux autres ont été blessés", a déclaré M. Ebhaleme.

L'armée n'a procédé à aucune arrestation à l'issue de ce raid mené contre une cache de Boko Haram dans le quartier de Gwaidamgari, dans la ville de Maiduguri, berceau du groupe.

Depuis l'été 2009, Boko Haram a mené de nombreux attentats à la bombe et attaques à main armée qui ont fait plus de 1.000 morts au Nigeria, premier producteur de pétrole et pays le plus peuplé d'Afrique. Ces attaques ont eu lieu pour la plupart dans le nord et le centre du pays.

Le groupe a intensifié ses attaques depuis le début du ramadan.

L'armée avait découvert cette semaine deux caches d'armes de Boko Haram, l'une à Tudun Bayero, une localité située à environ 10 kilomètres de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, l'autre à Maiduguri. Elle avait saisi au total une quarantaine d'engins explosifs, plus d'un millier de cartouches de munitions ainsi que des fusils d'assaut.

Le président nigérian Goodluck Jonathan est confronté à une pression croissante pour enrayer le cycle des violences attribuées à Boko Haram.

Lors de sa visite au Nigeria, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton l'avait pressé jeudi à Abuja de donner un nouvel élan aux réformes dans son pays pour juguler l'islamisme.

En juin, Washington a inscrit trois membres présumés de Boko Haram, leur chef Abubakar Shekau et deux autres militants, sur la liste des "terroristes internationaux", permettant de geler leurs avoirs

Première publication : 12/08/2012

  • NIGERIA

    Dix-neuf personnes tuées dans une église évangélique du centre du pays

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Boko Haram revendique un nouvel attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président nigérian accuse Boko Haram de vouloir déstabiliser le gouvernement

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)