Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 13/08/2012

La cyberguerre syrienne

Le conflit syrien se transpose sur le web. Le débat sur le contrôle des armes à feu fait rage sur la Toile américaine. Et une compagnie aérienne a été mise à l’amende au Vietnam pour un défilé de bikinis.

La cyberguerre syrienne

« Protéger son compte, c’est protéger ses amis » et « protéger ses mots de passe, c’est protéger la révolution ». À l’appel d’une organisation étudiante, de jeunes Syriens, basés dans le pays ou à l’étranger, ont fabriqué ces pancartes pour mettre en garde les militants de l’opposition contre les tentatives de piratage.

Depuis le début de la révolte, le régime syrien tente en effet d’infiltrer les réseaux d’activistes sur Internet. Les forces de sécurité tenteraient ainsi d’obtenir, sous la torture, les mots de passes des militants arrêtés pour accéder à leurs comptes sur les réseaux sociaux. Et ces derniers mois, des copies de sites comme Facebook ou Youtube ont même été créés pour piéger les cyberactivistes et récupérer leurs informations personnelles.

Mais dans cette cyberguerre, l’opposition bénéficie du soutien de groupes de hackers. Ainsi, les Anonymous s’attaquent régulièrement à des sites officiels du régime, tandis que le collectif Telecomix donne lui des conseils aux opposants pour les aider à sécuriser leurs communications en ligne.

Objectif : les protéger des attaques menées par l’armée syrienne électronique, un groupe de pirates informatiques qui se sont mis au service du régime de Damas. Des hackers dont les actions ne visent pas uniquement les opposants, ils sont également des agents de la propagande et inondent les réseaux sociaux de messages à la gloire de Bachar al-Assad.

Des pirates qui s’en prennent aussi aux médias internationaux. La semaine dernière, un compte Twitter de l’agence de presse Reuters avait ainsi été hacké, pour diffuser de fausses informations sur les rebelles de l’armée syrienne libre.

 


Débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis

Bill Badger, Pat Maisch et Pam Simon ont été blessés lors de la fusillade de Tucson qui a fait six morts en janvier 2011 dans cette ville de l’Arizona. Dans ce clip diffusé sur Internet, ils interpellent les candidats à l'élection présidentielle, Barack Obama et Mitt Romney, et leur demandent un projet pour contrôler les armes à feu dans le pays. En effet, ils estiment à 48 000 le nombre d'Américains qui pourraient être tués par balles lors du prochain mandat présidentiel si aucune action n'est engagée dans ce sens.

La vidéo a été réalisée par une association de maires anti-armes à feu. Une campagne qui est accompagnée d'un site Internet où les internautes peuvent signer une pétition adressée aux deux prétendants à la Maison Blanche.

La tuerie d’Aurora, qui a fait douze morts un cinéma du Colorado le 20 juillet dernier, a en effet relancé le débat sur le contrôle des armes à feu sur la toile. Ainsi, comme le montre ce graphique publié sur le site Mashable, un pic des discussions a été observé sur le web, notamment après la publication de cet éditorial dans le Wall Street Journal. Un article selon lequel un nouveau mandat de Barack Obama pourrait mettre fin au deuxième amendement de la constitution américaine, qui garantie aux citoyens le droit de porter des armes.

Un débat qui est revenu sur le devant de la scène après que six personnes ont été tuées lors d’une fusillade dans un temple sikh de l’état du Wisconsin.

Mais le sujet est sensible en cette période électorale. Et à défaut de légiférer sur les armes à feu, des élus démocrates ont récemment proposé un projet de loi visant à limiter les ventes de munitions en ligne. En effet, d'après la police, James Holmes, l'auteur présumé de la tuerie d'Aurora, avait pu acheter, de manière anonyme, plus de 6000 cartouches sur Internet.


Un couple découvre la photo de sa demande en mariage

Joel Bush et Jennifer Orr se croyaient seuls au monde cette nuit d’été où il l‘a demandée en mariage dans un parc désert d’Austin, au Texas. Mais à leur insu, ce moment romantique a été immortalisé par Patrick Lu, un photographe qui se trouvait là par hasard. Le lendemain, à sa grande surprise, le couple découvre sur Internet la belle image postée par le photographe, en se disant très heureux d’avoir un souvenir de cet instant magique.


La webcam des ours d’Alaska

Depuis quelques semaines, des webcams ont été installés dans le parc national de Katmai, en Alaska. Objectif : permettre aux internautes d’observer les ours bruns qui habitent dans cette réserve naturelle très difficile d’accès pour les touristes. L’une des webcams, notamment, est braqué sur une rivière dans laquelle les mâles pêchent le saumon à cette période de l’année. Un spectacle qu’il est donc désormais possible de regarder en direct depuis son ordinateur.


La vidéo du jour

Pour fêter le lancement d’une nouvelle ligne entre Ho Chi Minh Ville et Nha Trang, la compagnie à bas coût Vietjet Air a organisé un défilé de bikinis dans l’avion, au plus grand bonheur des hommes présents sur ce vol inaugural. Mais l’initiative n’a pas été du goût des autorités vietnamiennes, qui ont infligé à la compagnie une amende de près de 1000 dollars pour « spectacle non autorisé ».

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

Au sommaire de cette édition : les internautes sud-africains réagissent à la condamnation d’Oscar Pistorius; aux Etats-Unis, une fête dégénère en émeute dans le New Hampshire; et...

En savoir plus

23/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile mexicaine réclame la démission du président

Au sommaire de cette édition : au Mexique, les internautes réclament la démission de leur président; des jouets inspirés de la série « Breaking Bad » provoquent la polémique aux...

En savoir plus

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus