Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 15/08/2012

Manifestations pour les droits de la femme en Tunisie

Les femmes tunisiennes manifestent pour défendre leurs droits. En France, des médecins partent en guerre contre la traditionnelle blouse d’hôpital. Et un internaute piège les utilisateurs du site de visiophonie Chatroulette.

Manifestations pour les droits de la femme en Tunisie


À la suite d’appels à manifester sur les réseaux sociaux, des milliers de Tunisiens se sont rassemblés, lundi, à travers le pays comme ici dans la capitale Tunis, pour demander le respect des droits de la femme. Principale revendication : le retrait d'un projet d'article de la Constitution soutenu par les islamistes au pouvoir qui évoque la « complémentarité », et non l'égalité des sexes.

Une pétition a d’ailleurs été lancée la semaine dernière sur Internet pour demander à l’Assemblée nationale constituante de s’engager à protéger les droits de la femme. Un texte rédigé par Selma Mabrouk, députée du parti de gauche Ettakatol, qui a recueilli à ce jour plus de 20 000 signatures.

L’égalité est en effet une « nécessité » pour des associations qui ont publié un communiqué commun dans le but d’inciter la société civile à se mobiliser pour défendre les acquis des citoyennes tunisiennes.

La blogueuse Emna El Hammi rappelle ainsi que si la promulgation, il y a 56 ans, du code du statut personnel a contribué à l’émancipation des femmes en Tunisie, cette série de lois progressistes a toujours été, selon elle, confrontée au conservatisme d’une partie de la population.

Certaines internautes, comme Nidhal Chemengui ou Aïcha Gaaya, se disent donc amères d’être obligées de se battre pour défendre ce qu’elles considèrent comme des acquis, plutôt que de lutter pour obtenir de nouveaux droits et améliorer davantage la situation de la femme dans le pays.


France : campagne en ligne contre la blouse d’hôpital

C’est l’une des images les plus connues du quotidien hospitalier : un patient errant dans un couloir simplement couvert d'une blouse médicale, cet uniforme vêtu à même la peau et qui laisse généralement entrevoir les fesses de celui ou celle qui la porte. Un tableau qui peut prêter à sourire mais qui est actuellement au cœur d’un vif débat sur le web en France.

Une jeune médecin connue sous le pseudonyme de Farfadoc a en effet lancé récemment une pétition en ligne visant à ouvrir la discussion sur la nécessité du port obligatoire de ces blouses par les patients dans le milieu hospitalier. L’auteur du texte estime ainsi que les fameuses chemises ouvertes dans le dos ne respectent ni la dignité ni la pudeur des malades, ces derniers n’ayant au final pas d’autres choix que de se promener à moitié nus devant leurs voisins de chambre ou le personnel médical. Hors selon cette femme qui exerce dans le nord-ouest de l’Héxagone, des solutions alternatives existent en matière d’uniforme pour les patients, ce qui permettrait sans doute de rendre leur séjour à l’hôpital moins gênant ou désagréable.

Un point de vue qu’ils semblent de plus en plus nombreux à partager dans le milieu hospitalier à l’image de cette kinésithérapeute qui affirme sur son blog que si la fameuse blouse ouverte s’avère bien utile dans certains cas notamment lorsque le patient est alité et qu’il doit être changé régulièrement, elle ne devrait pas être imposée systématiquement. Cette professionnelle de santé considère en effet que ce vêtement est loin d’être anodin et qu’il peut avoir un impact négatif sur le regard que portent les malades sur eux-mêmes.

En attendant une éventuelle modification des blouses d’hôpital, la mobilisation se poursuit en ligne où plus de 10 000 internautes ont déjà signé la pétition lancée par Farfadoc. Une mobilisation importante qui a permis de remporter une première victoire puisque la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé qu’elle se saisirait très prochainement de cette affaire.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Cette photo de Schoep, un chien de 19 ans souffrant d’arthrose en train de se baigner avec son maître, a fait le tour de la Toile en quelques jours. En effet, John Unger, emmène chaque jour son animal dans les eaux chaudes d’un lac du Wisconsin pour calmer sa douleur. Et chaque jour, le chien a pour habitude de s’endormir dans les bras de son maître. Une image touchante publiée sur Facebook par la photographe américaine Hannah Stonehouse qui a ému de nombreux internautes. Ainsi, certains ont même effectué des dons afin de payer les traitements du chien malade.

 

Les vacances au boulot, c’est le pied !

Au cœur de l’été, tout le monde n’a pas la chance d’être sur une île paradisiaque. Après avoir reçu plusieurs photos d’amis les doigts de pieds en éventails au bord de la plage, deux Français ont eu l’idée de photographier les leurs au bureau. Un exemple suivi par d’autres travailleurs d’été et un groupe Facebook a rapidement été créé pour compiler ces clichés de pieds à côté d’un ordinateur, devant une pile de dossiers ou encore sur un chantier…

 

Vidéo du jour

Steve Kardynal est un adepte des blagues plus ou moins potaches sur le site Chatroulette qui met les internautes en relation de manière aléatoire via un service de visiophonie. Pour son dernier canular en date, le jeune homme a décidé de danser en bikini sur le tube de Carly Rae Jepsen, « Call me maybe ». Une initiative particulièrement loufoque qui aura étonné plus d’un utilisateur de Chatroulette comme on peut le voir dans cette vidéo récemment mise en ligne…

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus