Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 14/08/2012

"Ils n'ont pas trouvé de forme de vie intelligente sur Terre"

Presse internationale, Mardi 14 août. Au menu de la presse internationale ce matin, la radicalisation du conflit syrien, et l’inertie de l’Occident, la nomination d’un nouveau ministre de la Défense en Egypte, et des photos martiennes signées Curiosity.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la guerre en Syrie, et les craintes grandissantes de l’Occident face à la radicalisation du conflit.
 
Ces inquiétudes font la Une du Guardian, qui rapporte que la guerre civile et ethnique risque de dégénérer et d’embraser la région, que la brutalité de certains membres de l’opposition, et la certitude que ce sont aujourd’hui les salafistes qui constituent aujourd’hui les groupes les mieux organisés et les plus soutenus financièrement, nourrissent le sentiment qu’il est grand temps pour les Occidentaux de changer de stratégie, et qu’il y a même urgence à le faire. D’après The Guardian, tout le monde s’accorderait à dire que le Conseil national syrien a échoué, et qu’il vaut mieux intervenir désormais directement, auprès de l’opposition sur place. Tout le monde aurait également compris qu’il existe un nouveau risque, celui d’un violent retour de bâton, si l’Arabie saoudite et le Qatar continuent d’avoir les mains libres.
 
Pour le moment en tout cas, une intervention militaire n’est toujours pas à l’ordre du jour. The Wall Street Journal Asia rappelle que les Etats-Unis sont en ce moment en pleine année électorale - constat qui nourrit d’ailleurs une indéniable amertume. «Peut-être qu’une fois réélu, le président Obama se décidera sérieusement à agir», écrit le journal, en ironisant sur les récentes déclarations d’Hillary Clinton. La secrétaire d’Etat a annoncé que les Etats-Unis avaient mis en place un groupe de travail pour tenter de mettre sur pied une zone d’exclusion aérienne - «un groupe de travail», 18 mois de soulèvement, 20 000 morts et un quart de million de réfugiés plus tard ! Le journal parle d’«abdication calculée» de la part du président américain.
 
On passe maintenant en Egypte, où la décision du président Mohamed Morsi de limoger le vieux maréchal Tantaoui n’a donné lieu pour le moment à aucune réaction de l’armée. Le journal égyptien Al Masry Al Youm évoque ce matin une transition à la tête de l’armée qui se déroule sans heurts, et pour cause, sans doute, puisque Tantaoui est remplacé par un autre membre du Conseil suprême des forces armées, le général Abdel Fattah al-Sissi, l’ancien chef du renseignement militaire, critiqué pour avoir autorisé les tests de virginité sur les manifestantes agressées place Tahrir.
 
 
On termine avec les images envoyées par le robot Curiosity depuis la planète Mars. La dernière en date est publiée par The Independent, qui explique qu’il s’agit là d’une reconstitution mosaïquée de haute résolution. L’image d’un paysage qui rappelle étrangement le sud-ouest des Etats-Unis, d’après le journal.
 
Curiosity va se mettre en marche dans les prochaines heures et tombera peut-être sur  le genre de créatures qu’on voit ce matin dans The International Tribune, et qui s’exclament, en découvrant le petit robot: «Il est évident qu’ils n’ont pas trouvé de forme de vie intelligente sur Terre, alors ils sont venus voir par ici !».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/09/2014 Revue de presse internationale

"Simple appareil"

Presse internationale, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le risque d’une intervention de l’armée au Pakistan, et la diffusion sur internet de photos de...

En savoir plus

02/09/2014 Enseignement

"Comme le disait ma grand-mère"

Presse française, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la rentrée des classes pour 12 millions d’élèves, sur fond de fronde des élus contre la réforme des...

En savoir plus

01/09/2014 Afghanistan

"L'agneau russe"

Presse internationale, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, les dernières déclarations de Poutine sur l'Ukraine, et le scepticisme suscité par la...

En savoir plus

01/09/2014 François Hollande

"J'aime les socialistes"

Presse française, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de Manuel Valls à l'université d'été du PS. Un discours sifflé par une partie des...

En savoir plus

29/08/2014 guerre

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

Dans cette revue de presse proposée par Sandrine Gomes, un changement de ton et de rhétorique dans la presse anglo-saxonne face à l'"invasion" russe de l'Ukraine, des critiques...

En savoir plus