Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 14/08/2012

"Ils n'ont pas trouvé de forme de vie intelligente sur Terre"

Presse internationale, Mardi 14 août. Au menu de la presse internationale ce matin, la radicalisation du conflit syrien, et l’inertie de l’Occident, la nomination d’un nouveau ministre de la Défense en Egypte, et des photos martiennes signées Curiosity.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la guerre en Syrie, et les craintes grandissantes de l’Occident face à la radicalisation du conflit.
 
Ces inquiétudes font la Une du Guardian, qui rapporte que la guerre civile et ethnique risque de dégénérer et d’embraser la région, que la brutalité de certains membres de l’opposition, et la certitude que ce sont aujourd’hui les salafistes qui constituent aujourd’hui les groupes les mieux organisés et les plus soutenus financièrement, nourrissent le sentiment qu’il est grand temps pour les Occidentaux de changer de stratégie, et qu’il y a même urgence à le faire. D’après The Guardian, tout le monde s’accorderait à dire que le Conseil national syrien a échoué, et qu’il vaut mieux intervenir désormais directement, auprès de l’opposition sur place. Tout le monde aurait également compris qu’il existe un nouveau risque, celui d’un violent retour de bâton, si l’Arabie saoudite et le Qatar continuent d’avoir les mains libres.
 
Pour le moment en tout cas, une intervention militaire n’est toujours pas à l’ordre du jour. The Wall Street Journal Asia rappelle que les Etats-Unis sont en ce moment en pleine année électorale - constat qui nourrit d’ailleurs une indéniable amertume. «Peut-être qu’une fois réélu, le président Obama se décidera sérieusement à agir», écrit le journal, en ironisant sur les récentes déclarations d’Hillary Clinton. La secrétaire d’Etat a annoncé que les Etats-Unis avaient mis en place un groupe de travail pour tenter de mettre sur pied une zone d’exclusion aérienne - «un groupe de travail», 18 mois de soulèvement, 20 000 morts et un quart de million de réfugiés plus tard ! Le journal parle d’«abdication calculée» de la part du président américain.
 
On passe maintenant en Egypte, où la décision du président Mohamed Morsi de limoger le vieux maréchal Tantaoui n’a donné lieu pour le moment à aucune réaction de l’armée. Le journal égyptien Al Masry Al Youm évoque ce matin une transition à la tête de l’armée qui se déroule sans heurts, et pour cause, sans doute, puisque Tantaoui est remplacé par un autre membre du Conseil suprême des forces armées, le général Abdel Fattah al-Sissi, l’ancien chef du renseignement militaire, critiqué pour avoir autorisé les tests de virginité sur les manifestantes agressées place Tahrir.
 
 
On termine avec les images envoyées par le robot Curiosity depuis la planète Mars. La dernière en date est publiée par The Independent, qui explique qu’il s’agit là d’une reconstitution mosaïquée de haute résolution. L’image d’un paysage qui rappelle étrangement le sud-ouest des Etats-Unis, d’après le journal.
 
Curiosity va se mettre en marche dans les prochaines heures et tombera peut-être sur  le genre de créatures qu’on voit ce matin dans The International Tribune, et qui s’exclament, en découvrant le petit robot: «Il est évident qu’ils n’ont pas trouvé de forme de vie intelligente sur Terre, alors ils sont venus voir par ici !».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus