Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

Croissance nulle en France pour le troisième trimestre consécutif

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2012

L'économie française a enregistré une "croissance zéro" au deuxième trimestre 2012, selon une première estimation de l'Insee publiée mardi. Il s'agit du troisième trimestre consécutif au cours duquel le produit intérieur brut reste stable.

AFP - La croissance a été nulle en France au deuxième trimestre 2012 par rapport au précédent, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans une première estimation pour la période.

La zone euro se rapproche de la récession au deuxième trimestre

La zone euro a subi le contrecoup de la crise de la dette au deuxième trimestre et fait un premier pas vers la récession, qui touche déjà de plein fouet les pays du sud de l'Europe et pourrait s'étendre au-delà.

Selon une première estimation publiée mardi par l'office européen de statistiques Eurostat, le Produit intérieur brut de la zone euro a reculé de 0,2% au deuxième trimestre après avoir stagné au trimestre précédent (0%).

En comparaison avec le même trimestre de l'année précédente, le PIB a enregistré une baisse de 0,4% dans la zone euro.

L'économie française évite donc de justesse de faire un premier pas vers la récession, que prédisaient notamment la Banque de France et plusieurs économistes. La stagnation du produit intérieur brut (PIB) constatée au printemps est conforme aux prévisions de l'Insee.

Il s'agit nénamoins pour l'Hexagone du troisième trimestre consécutif de stagnation. L'Insee a en effet révisé à la baisse ses chiffres du quatrième trimestre 2011 (0% au lieu de +0,1%), même si la croissance sur l'ensemble de l'an dernier reste inchangée à +1,7%.

La France fait une nouvelle fois moins bien que son principal partenaire, l'Allemagne, qui a affiché une croissance de 0,3% au printemps, selon des chiffres également publiés mardi.

Malgré cette performance mitigée au deuxième trimestre, l'objectif gouvernemental d'une croissance de 0,3% sur l'ensemble de l'année 2012 reste réalisable.

L'acquis de croissance, c'est-à-dire le résultat d'ores et déjà obtenu pour l'année si le PIB devait continuer à stagner jusqu'en décembre, est en effet de 0,2%, et l'Insee prédit un léger rebond au second semestre.

Au printemps, les dépenses de consommation des ménages ont reculé légèrement (-0,2% après +0,2% au trimestre précédent), tandis que l'investissement global a rebondi (+0,6% après -0,8%), de même que celui des seules entreprises non financières (+0,7% après -1,4%).

La demande intérieure finale hors stocks a donc, faiblement, contribué à la croissance. L'activité a également reçu un coup de pouce des variations des stocks des entreprises, ce qui signifie que ces dernières ont légèrement reconstitué leurs stocks après avoir puisé dedans.

Mais ces contributions positives ont été effacées par les mauvais résultats du commerce extérieur, plombé par des importations en nette accélération (+1,8% après +0,6%) et des exportations encore peu dynamiques (+0,2% après +0,1%).

La production totale de biens et services a marqué le pas au deuxième trimestre, en restant stable. Dans le détail, la production de biens manufacturés a enregistré un nouveau recul (-1% après -0,9%), notamment dans les matériels de transport (-3,3% après -0,8%), tandis que la production de services a légèrement progressé (+0,2% comme au trimestre précédent).

Première publication : 14/08/2012

  • FRANCE

    Équilibre budgétaire : Hollande se rapproche de Sarkozy

    En savoir plus

  • MARCHÉS FINANCIERS

    Pour la première fois, la France emprunte à des taux négatifs

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Cour des comptes préconise une réduction drastique des dépenses publiques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)