Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Moyen-orient

Assad ne contrôle plus qu'un tiers de la Syrie, selon son ex-Premier ministre

Vidéo par Perrine MOUTERDE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2012

L'ex-Premier ministre syrien Ryad Hidjab, qui a fait défection et rejoint l'opposition le 6 août, a affirmé mardi en Jordanie que le régime de Bachar al-Assad s'affaiblissait et ne contrôlait plus que "30 %" du territoire syrien.

REUTERS - L'ancien Premier ministre syrien Ryad Hidjab a déclaré mardi que le régime de Bachar al Assad s'effondrait et ne contrôlait plus que 30% du pays, lors de sa première apparition publique depuis sa défection au début du mois.

Extrait de la conférence de presse de Ryad Hidjab

Ryad Hidjab, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à Amman, la capitale jordanienne, a indiqué que le moral du gouvernement était affaibli après 17 mois de conflit avec l'insurrection populaire.

"Ah, révolutionnaires dévoués, votre révolution est devenu un modèle d'effort et de sacrifice pour la liberté et la dignité", a-t-il dit. "Je vous assure, par l'expérience de mon ancien poste, que le régime s'écroule, dans l'esprit comme dans ses finances, en même temps que les affrontements armés s'intensifient"

"Il ne contrôle désormais pas plus de 30% du territoire syrien (...). Alors, achevons l'éclatante révolution en préservant l'unité du pays."

Ryad Hidjab, qui appartient à la majorité syrienne sunnite comme une grande partie des insurgés, ne faisait pas partie des proches cercles de Bachar al Assad, essentiellement constitués d'alaouites. Mais en tant que Premier ministre, sa défection a été un coup symbolique pour le gouvernement syrien.

Il a d'ailleurs affirmé qu'il avait quitté la Syrie de lui-même, et non parce qu'il avait été limogé, contrairement à ce qui a été rapporté par les autorités de Damas.

"Il est mon devoir de me laver les mains de ce régime corrompu", a-t-il déclaré.

Il a remercié plusieurs pays comme l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie pour leur assistance, et leur a demandé d'agir encore davantage en faveur de l'opposition.

"Nous les appelons à poursuivre leurs bons efforts pour soutenir la révolte du peuple et la conduire vers la victoire certaine", a-t-il ajouté.

Première publication : 14/08/2012

  • SYRIE

    La suspension de la Syrie à l'ordre du jour du sommet islamique de La Mecque

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le Premier ministre syrien rejoint l'opposition et dénonce un génocide

    En savoir plus

  • LIBAN

    La justice militaire libanaise pointe son doigt vers la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)