Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

SPORT

L’attitude des Experts après les Jeux fait tache

©

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 15/08/2012

Dans l’euphorie de leur sacre aux Jeux olympiques de Londres, certains joueurs de l’équipe de France de handball et leur entraîneur ont démonté le plateau lors d’une émission de L’Équipe TV.

La vidéo du démontage d’un plateau lors de l’émission London&Co sur L’Équipe TV par un joueur de l’équipe de France de handball et son sélectionneur a été visionnée plus de 100 000 fois ces derniers jours sur le site de la chaîne, devenant matière à polémique dans le milieu sportif français.

L’incident est d’abord presque passé inaperçu lorsqu’il a eu lieu, avant de refaire surface sur Internet. Quelques heures seulement après la victoire des Experts le 12 août en finale face à la Suède (22 -21), Claude Onesta, l’entraîneur des Bleus, et son joueur Nikola Karabatic, invités par la chaîne sportive pour commenter ce succès, se sont mis à démonter en direct le plateau de la table du studio, en présence de la présentatrice de l’émission dépassée par leurs agissements.

« Règlement de compte » ?

L’acte n’a pas été du goût des responsables de "L’Équipe" qui sont montés au créneau un à un pour le désapprouver et réclamer réparation. Le directeur de la rédaction de l’Équipe TV a fait savoir lundi à l’AFP que "les limites ont été dépassées, notamment de la part de Claude Onesta". S’il s’attendait à voir les joueurs "mettre joyeusement le bordel dans l’émission", Benoît Pensivy s’est dit "très surpris du côté règlement de compte de Claude Onesta".

Le sélectionneur des Experts n’aurait pas bien digéré les critiques de "L’Équipe" sur la prestation de ses joueurs durant la compétition. Médaille d’or autour du cou, Claude Onesta n’a peut-être pas résisté à se venger de ses détracteurs. "Qu’il puisse y avoir un peu de revanche, qu’on leur dise ‘écoutez, vous nous avez un peu agacés, vous nous avez bousculés durant la compétition, on va maintenant jouer un peu avec’, c’est possible. Franchement, ce n’est pas de l’hooliganisme", a-t-il avancé mardi au micro de RTL.

"Tout n’est pas permis" lui a rappelé François Morinière, le directeur général du groupe L’Équipe sur Twitter. "Attitude inacceptable de Claude Onesta [dimanche soir] sur le plateau de L’Équipe TV en meneur éméché de la casse du studio" a-t-il dénoncé sur le réseau social.

Fabrice Jouhaud, dernier responsable de "L’Équipe" à s’être prononcé à ce jour sur cet incident, a eu des mots encore plus durs à l’endroit de Nikola Karabatic et Claude Onesta. "Ils se font passer pour des grands héros et des gens plein de morale et qui, en fait, se comportent comme des voyous", a-t-il déclaré mercredi sur Europe 1. Et de renchérir : "Un footballeur aurait fait la moitié de ça, ça serait un scandale national. On ne veut pas que ce soit un scandale. Nous, on veut juste le signaler : ces gens ne sont pas ce qu'ils prétendent être."

Un point de vue partagé par Nicolas Docao, contributeur sur le site participatif Le Plus, qui note qu’"à l’heure de l’exaltation des valeurs olympiques par les médias et les politiques, avec un creux de comparaison avec l’attitude des footballeurs français à Krysna en 2010 et durant l’Euro cet été, ce dérapage fait tâche". L’internaute s’insurge par ailleurs du "relatif silence [qui] entoure cet épisode fâcheux du handball français".

Mea culpa de Karabatic

Face à l’ampleur que prend cette affaire, le handballeur Nikola Karabatic tente désormais de calmer les esprits. Sur sa page facebook, la star au cœur de la polémique a présenté ses excuses aux journalistes de L’Équipe TV. « On se connaît suffisamment pour que vous sachiez faire la part des choses », leur a-t-il rappelé.

Si la chaîne victime de cet acte qu’elle qualifie de « vandalisme » se refuse de poursuivre les présumés coupables en justice, elle compte envoyer à la Fédération française de handball la facture des dégâts, évaluée à 20 000 euros.

Première publication : 15/08/2012

  • JO - HANDBALL

    Les handballeurs français conservent leur titre olympique

    En savoir plus

  • JO - Handball

    Didier Dinart : "Aux JO, on peut vite passer de la lumière à la pénombre"

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    Londres-2012 : retour en images sur la quinzaine olympique tricolore

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)