Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Moyen-orient

Les enquêteurs de l'ONU accusent Damas de crimes contre l'humanité

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2012

Un rapport de l'ONU accuse les forces de sécurité syriennes et les shabiha du régime d'avoir commis des crimes contre l'humanité. L'Armée syrienne libre est elle aussi accusée de crimes de guerre mais d'une gravité moindre.

REUTERS - Les forces gouvernementales syriennes et les milices "chabiha" ont commis des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, notamment des meurtres et des actes de torture, ont conclu mercredi des enquêteurs des droits de l'homme des Nations unies.

Les insurgés qui se battent pour renverser le président Bachar al Assad sont eux-aussi coupables de crimes de guerre dont la gravité, la fréquence et l'amplitude sont toutefois moindres que ceux perpétrés par le camp gouvernemental, relèvent les enquêteurs dans un rapport de 102 pages.

"Même si je comprends vos doutes, l'ONU ne peut tout simplement pas quitter le navire."



"La commission a trouvé un terrain raisonnable permettant de croire que les forces gouvernementales et les 'chabiha' ont commis des violations flagrantes du droit international en matière de droits de l'homme et du droit humanitaire, y compris des meurtres illicites, des actes de torture, des arrestations arbitraires, des pillages et des destructions de biens", lit-on dans ce document compilé par des enquêteurs indépendants sous la direction de Paulo Pinheiro.

"Nous sommes parvenus à la conclusion que les deux parties se sont rendues coupables de crimes de guerre, plus nombreux et plus variés, naturellement, du côté gouvernemental", a déclaré à Reuters Karen AbuZayd, une spécialiste américaine qui a participé à l'enquête aux côtés de Paulo Pinheiro.

"Ce qui s'est passé du côté du gouvernement semble relever d'une politique d'Etat (...)", a-t-elle ajouté.

"Toujours plus brutales"

"Des opérations à grande échelle conduites dans plusieurs provinces, leurs modus operandi semblables, leur complexité et l'implication conjointe des appareils sécuritaire et militaire témoignent d'une implication de l'armée, des services de sécurité et du gouvernement au plus haut niveau", peut-on lire dans le rapport.

De leur côté, les insurgés ont tués des militaires, des "chabiha" et des informateurs présumés qu'ils avaient capturés, parfois après des procès sommaires, selon les enquêteurs de l'Onu. "Exécuter un prisonnier, sans l'assurer des garanties juridiques fondamentales, est un crime de guerre", rappellent-ils.

Les forces gouvernementales comme les insurgés ont usé de "tactiques toujours plus brutales et de nouvelles capacités militaires" à mesure que le conflit s'est intensifié au cours des derniers mois, indique le rapport.

Le rapport affirme que des atteintes aux droits des enfants ont été commises dans les deux camps depuis que le conflit a éclaté il y a 17 mois.

"Des enfants ont raconté qu'ils avaient été battus, fouettés avec des câbles électriques, brûlés par des cigarettes et victimes de décharges électriques dans les parties génitales", est-il écrit à propos des exactions commises par les forces loyales.

A propos du massacre commis fin mai à Houla, un village situé au nord de la ville de Homs, les enquêteurs de l'Onu ont estimé que les forces gouvernementales et les "chabiha" se sont rendus coupables de la mort d'une centaine de civils, dont presque la moitié étaient des enfants.

Enfin, ils ont fait savoir qu'ils allaient actualiser leur liste confidentielle de suspects ou d'unités responsables de violations des droits de l'homme. Cette liste sera remise en septembre à Navi Pillay, Haut-Commissaire des nations pour les Droits de l'homme.

Première publication : 15/08/2012

  • SYRIE

    Plus de 20 morts dans un raid aérien dans le nord de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Une fusillade éclate à proximité des bureaux du Premier ministre à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ASL revendique un attentat contre des locaux de l'état-major à Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)