Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ASL revendique un attentat contre des locaux de l'état-major à Damas

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/08/2012

L'Armée syrienne libre a revendiqué un attentat perpétré à Damas, ce mercredi, contre des locaux de l'état-major de l'armée syrienne. Selon les rebelles, la bombe visait une réunion de militaires. Cinq personnes ont été blessées.

AFP - Un attentat à l'explosif dans un parking de l'état-major de l'armée syrienne à Damas, revendiqué par les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL), a fait cinq blessés, selon un militaire sur place.

L'aire de stationnement se trouve en face de l'hôtel Dama Rose, où sont logés les observateurs de l'ONU, qui sont tous sains et saufs.



"Nous remercions Dieu qu'aucun d'entre eux n'ait subi le moindre préjudice tout au long de leur présence en Syrie", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Fayçal Moqdad en ajoutant devant la presse: "Nous réaffirmons que nous ferons tout notre possible pour assurer la protection de l'équipe et lui permettre d'accomplir au mieux sa mission".

Selon la journaliste de l'AFP qui s'est rendue place, la bombe était placée à l'arrière d'un camion citerne, dont la cuve est éventrée. Plusieurs véhicules militaires ont été calcinés ainsi que les murs de l'immeuble mitoyen du Syndicat des ouvriers. Plusieurs fenêtres ont également été brisées.

"Des recrues faisaient leurs exercices physiques et recevaient leurs instructions, comme chaque jour, lorsqu'à 08H00 (05H00 GMT) il y a eu une énorme explosion et une boule de feu", a raconté à l'AFP un officier.

"Des militaires ont été projetés au sol par le souffle. Deux ont été brûlés, un troisième a été touché par un éclat de fer de la citerne, et deux autres jeunes ont été légèrement atteints", a-t-il ajouté.

Des pompiers sont arrivés immédiatement sur les lieux pour éteindre l'incendie.

Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont revendiqué l'attentat qui visait selon eux une réunion de militaires dans un bureau de l'état-major à Damas, a affirmé à l'AFP le commandant Maher al-Nouaïmi, chef du bureau de coordination du commandement de l'ASL en Syrie.

"L'opération de l'ASL contre un bureau de l'état-major général a été planifiée par des experts pour que deux explosions aient lieu à 08H05 (05H05 GMT mercredi) durant la réunion d'officiers et sous-officiers de l'armée et des chabbiha (miliciens pro-régime) où sont décidées les opérations du jour à Damas", a-t-il dit.

Selon lui, il y a sur place un dépôt de carburant, de munitions et d'armes qui approvisionnent les unités de la capitale.

"Cette opération vise à remonter le moral de l'ASL et à dire à Bachar al-Assad et à son commandement que nous pouvons mener des opérations bien étudiées car nous connaissons ce qui se passe dans leurs rangs", a-t-il ajouté.

"Je ne sais pas combien il y a eu de morts mais 150 personnes participaient à cette réunion, dont 10 officiers en charge de réprimer les manifestations à Damas", a-t-il souligné.

Un militaire sur place a affirmé à l'AFP qu'une seule explosion avait eu lieu.

Le 18 juillet, un attentat revendiqué par les rebelles avait visé une réunion de l'appareil sécuritaire à Damas, tuant quatre hauts responsables du régime, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad, Assef Chawkat.

 

Première publication : 15/08/2012

  • SYRIE

    OCI : l'exclusion de la Syrie attendue dans la journée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Assad ne contrôle plus qu'un tiers de la Syrie, selon son ex-Premier ministre

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rebelles syriens revendiquent le crash d'un avion de combat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)